Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT VIDÉO - Coronavirus : 38 nouveaux départements concernés par un couvre-feu de 21h à 6h

De nouveaux affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

-
Par , France Bleu

Après des combats ce dimanche 27 septembre dans une enclave entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, le spectre d'une nouvelle guerre plane sur le Caucase. Les affrontements entre les deux camps pour contrôler la région du Nagorny Karabakh date des années 1990 et semble reprendre.

Une maison éventrée par un bombardement lors des affrontements entre Azerbaïdjan et Arménie.
Une maison éventrée par un bombardement lors des affrontements entre Azerbaïdjan et Arménie. © AFP - Ibrahim Hashimov / Sputnik / Sputnik via AFP

Sommes-nous à deux doigts d'une nouvelle guerre dans le Caucase ? La question se pose après des combats entre l'Azerbaïdjan et des séparatistes arméniens soutenus par Erevan, la capitale de l'Arménie. Au moins 24 morts ce dimanche, dont des civils et une centaine de blessés. La région du Nagorny Karabakh (le Haut Karabakh) a déjà été le théâtre d'une guerre dans les années 1990, qui avait fait 30.000 morts. La loi martiale est mise en place dans les deux pays (c'est l'armée qui assure le maintien de l'ordre).

Un territoire revendiqué depuis 1917

Ce territoire est sous tension depuis la chute de l'Empire russe et la révolution bolchevique de 1917. Pendant toute l'ère soviétique, ce territoire est autonome au sein de la république socialiste soviétique d'Azerbaïdjan. En décembre 1991, avec la chute de l'URSS le territoire proclame son indépendance avec le soutien de l'Arménie

Au départ de l'armée de l'ex-URSS, les Arméniens lancent l'assaut jusqu'en 1994, lorsqu'un cessez-le-feu est négocié par Moscou. L'Arménie contrôle alors un cinquième du territoire de l'Azerbaïdjan, dont le Nagorny Karabakh. Depuis l'Azerbaïdjan, veut reprendre le contrôle effectif de cette enclave alors que ce territoire est peuplé en majorité d'Arméniens.

Aucun traité de paix officiellement conclu

Malgré la formation d'un "groupe de Minsk" par l'Organisation pour la sécurité et coopération en Europe (OSCE) en 1994, composé de la Russie, des États-Unis et de la France, aucun texte officiel de paix n'a été signé par les deux pays. En novembre 2008, ils signent une déclaration pour un "règlement pacifique", mais les tensions n'ont jamais cessées. 

En 2014, un hélicoptère arménien est abattu par les forces azerbaïdjanaises au dessus du Nagorny Karabakh. En 2016, la reprise des combats fait craindre le retour d'une guerre ouverte, avec 110 morts des deux côtés, mais la Russie négocie un cessez-le-feu. De nouveaux affrontements ont eu lieu début août.

Impossible donc de savoir comment va évoluer le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Comme à chaque étape, les puissances concernées par la situation dans le Caucase s'expriment : Paris et Moscou réclament un cessez-le-feu immédiat, et une reprise des pourparlers. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan a lui promis son soutien à l'Azerbaïdjan.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess