Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

DOCUMENT - Découvrez le reportage sonore d'un journaliste américain au cœur du D-Day sur les côtes normandes

Un Américain vient de faire don à un Mémorial d'un enregistrement sonore inédit, retraçant une partie des combats du premier jour de la bataille de Normandie, le 6 juin 1944. Un document important sur un point en particulier pour l'historien Christophe Prime, du Mémorial de Caen.

Sauts en parachute lors du 75e anniversaire du D-Day à Sannerville
Sauts en parachute lors du 75e anniversaire du D-Day à Sannerville © Maxppp - Franck Dubray

Normandie, France

C'est un document exceptionnel et inédit sur le D-Day. Un enregistrement sonore d'un journaliste américain sur place le 6 juin 1944 a été retrouvé par un habitant de Loxahatchee, dans la cave de sa maison en Floride. Mise de côté pendant plusieurs années, l'archive a finalement été donnée au Mémorial national du D-Day de Bedford en Virginie, comme le raconte cet article du Washington Post.

Le reportage est signé Georges Hicks, un reporter de guerre correspondant pour la NBC. Le jour J, il se trouve à bord de l'USS Ancon, au large des côtes normandes. Avec son "Recordgraph" il enregistre alors une partie du premier jour de la bataille de Normandie. 

On entend les avions au-dessus des têtes, les tirs, les ripostes, commentés par le journaliste. L'auditeur est plongé au coeur du D-Day : "Ça recommence, un autre chasseur nous survole ! Je crois que la nuit va être animée", décrit Georges Hicks dans ce reportage de 13 minutes. "Quelque chose brûle et tombe du ciel en faisant des ronds. Peut-être un avion touché !"

La présence des avions allemands

Pour l'historien Christophe Prime, responsable des collections au Mémorial de Caen, ce document est important sur un point : la présence des Allemands dans les airs : "On a toujours cette image que le 6 juin 1944, il n'y avait pas d'avions allemands au-dessus de la Normandie. Le reportage nous montre le contraire. Ça conforte cette idée que la Luftwaffe a tenté d'opérer même si elle n'a pas pu peser dans la bataille."

Georges Hicks, lui, a survécu au D-Day. La dernière phrase de son reportage, prononcée le lendemain midi, le 7 juin, est sans équivoque sur la nuit passée par le journaliste sur les plages normandes : "Tout autour de nous, il y a les ténèbres."

  • Le reportage long format et traduit de cet enregistrement : 

Un document sonore inédit sur le D-Day

Choix de la station

France Bleu