Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dernier jour du voyage du pape en Irak à la rencontre des chrétiens

-
Par , France Bleu

Le pape François achève ce dimanche son voyage de quatre jours en Irak. Il va rencontrer les chrétiens dans le nord du pays, où l'organisation Etat islamique a semé la terreur et la mort pendant trois ans. Il se rendra notamment à Mossoul, ancien fief de Daech.

Le pape est arrivé ce dimanche dans le nord de l'Irak où il va rencontrer des chrétiens pour son dernier jour de visite dans ce pays
Le pape est arrivé ce dimanche dans le nord de l'Irak où il va rencontrer des chrétiens pour son dernier jour de visite dans ce pays © AFP - Ahsan Mohammed Ahmed Ahmed Ahsan Mohammed Ahmed Ahmed

C'est son quatrième et dernier jour en Irak. Le pape François va rencontrer ce dimanche des chrétiens dans le nord du pays ravagé pendant trois ans par l'organisation Etat islamique. Il a atterri à l'aéoport d'Erbil, la capitale du Kurdistan irakien et doit se rendre à Mossoul. Une visite haute symbolique mais l'étape la plus dangereuse de son voyage entamé vendredi. 

Le pape François va prononcer une prière pour les victimes de la guerre, des milliers de Yazidis, de chrétiens et de musulmans assassinés par les jihadistes ou tombés au combat pour les déloger de l'Irak. 

Ruines et reconstruction

Au cours de cette dernier journée, le chef de l'Eglise catholique va découvrir les ruines laissées derrière eux par les jihadistes. Mais il verra aussi la reconstruction qui débute. Une visite très importante pour les chrétiens d'Irak. 

Dans ce pays de 40 millions d'habitants, quasiment tous musulmans, les chrétiens ne sont plus que 400.000 aujourd'hui, alors qu'ils étaient 1,5 million avant l'invasion américaine en 2003. A Mossoul, longtemps le fiel de Daech, dont la vieille ville n'est toujours qu'un immense tas de gravats, le pape rencontrera l'ensemble des communautés chrétiennes après avoir porté leur cause auprès des autorités à Bagdad.

Une journée sous haute sécurité

C'est la journée au cours de laquelle gardes du corps et forces de l'ordre seront le plus en alerte. Car si la visite du pape est historique, le dispositif sécuritaire déployé pour l'accueillir l'est tout autant. Les rares kilomètres que le pape a parcourus par la route l'ont été à bord de voitures blindées.

Après Mossoul, le pape François ira dans la localité emblématique de Qaraqosh, plus à l'est, où l'église al-Tahira, entièrement brûlée par l'EI, a été remise en état, nettoyée et redécorée pour sa venue. 
 

Une messe dans un stade

Moment phare de la journée de dimanche, la messe que doit célébrer le pape dans l'après-midi dans un stade d'Erbil devant des milliers de fidèles. Le pape qui aime tant les bains de foule et en a été privé depuis son arrivée en Irak pourra retrouver des fidèles et probablement les saluer depuis la papamobile qui jusqu'ici n'a pas été utilisée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess