Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Des bus pour Matam au Sénégal, une opération de solidarité internationale pour Saint-Étienne Métropole et Firminy

jeudi 19 juillet 2018 à 18:38 Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire

La ville de Matam, située dans le nord-est du Sénégal, jumelée avec Firminy (Loire), va recevoir cette année cinq bus en provenance de la Loire

 Ce sont des bus de ce type qui seront acheminés à Matame pour le mois d' octobre
Ce sont des bus de ce type qui seront acheminés à Matame pour le mois d' octobre © Radio France - Yves Renaud

Firminy, France

Matam a besoin aujourd’hui de créer une régie de transport public et tout particulièrement un service de  transport scolaire. Saint-Étienne Métropole a donc décidé de lui faire don de cinq anciens bus de la STAS, déclassés en mai dernier, dans le cadre d’une opération de solidarité internationale

Marc Petit, le maire de Firminy

La difficulté, c’est de financer le transport de ces 5 bus.  

Matam à 600 km de Dakar - Aucun(e)
Matam à 600 km de Dakar - ©google maps

Lancée  au début de cette année, l’idée est en train de faire son chemin, les cinq bus sont déjà donnés à titre gratuit. Il faut juste trouver comment les acheminer, d’abord entre Saint-Étienne et Marseille, mais le maire de Firminy a déjà une solution.

Marc Petit le maire de Firminy

La plus  grosse dépense, c’est le bateau entre Marseille et Dakar, presque 5000 euros par véhicule. Les collectivités vont mettre un peu d’argent mais il faut trouver le reste. Viviane Hivert, membre de l’association « Matam à Cœur ».

Viviane Hivert, membre de l'association "Matane à Coeur"

L’association « Matam à Coeur » qui supporte la projet a donc lancé une souscription sur internet pour trouver les 15 000  euros qui manquent encore pour payer le passage des cinq bus en bateau entre Marseille et Dakar. Si tout va bien, les bus seront achemines à Matam pour le mois d’octobre prochain.