Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Destitution de Donald Trump : les images chocs de l'assaut du Capitole

-
Par , France Bleu

Lors du procès en destitution de Donald Trump, les élus démocrates ont dévoilé plusieurs vidéos inédites et d'une rare violence filmées lors de l'assaut du Capitole. La défense de l'ancien président américain doit prendre la parole ce vendredi.

Le Sénat américain s'est penché ce jeudi sur l'accusation d'"incitation à l'insurrection" contre Donald Trump
Le Sénat américain s'est penché ce jeudi sur l'accusation d'"incitation à l'insurrection" contre Donald Trump © Maxppp - SENATE TELEVSION HANDOUT

Des policiers attaqués par la foule, des fenêtres brisées à coup de matraque, des élus et des assistants parlementaires forcés de fuir... Le camp démocrate a dévoilé ce jeudi des images inédites au Sénat américain à l'occasion du procès en destitution de Donald Trump, preuves de la violence inouïe qui s'est abattue sur le Capitole le 6 janvier dernier. Des arguments supplémentaires pour appuyer l'accusation d'"incitation à l'insurrection" qui pèse contre l'ancien président. 

Ces images, venues notamment des assaillants et des caméras portées par les policiers montrent le face à face tendu à l'entrée du bâtiment entre la foule et les forces de l'ordre. D'autres où l'on voit des parlementaires affolés fuir la foule menaçante à l'intérieur ou encore Mike Pence, vice-président au moment des faits, évacué en urgence avec sa famille pendant que la foule réclame qu'on le pende. 

"L'incitateur en chef d'une dangereuse insurrection"

Avec ces vidéos, les sénateurs démocrates tentent de convaincre leurs homologues républicains de la responsabilité de Donald Trump dans ce déchaînement de violences. Peu de temps avant l'attaque, le président avait chauffé ses troupes en les appelant à se battre "comme des diables".  "Il a allumé la mèche et l'a lancée directement vers cette enceinte, vers nous", a lancé l'un des procureurs démocrates à la tribune. 

"Le président Trump n'a pas été le témoin innocent d'un accident", mais il "a abandonné son rôle de commandant-en-chef pour devenir l'incitateur-en-chef d'une dangereuse insurrection", a estimé de son côté Jamie Raskin, qui supervise l'équipe des procureurs.

Il n'y a pas de quoi réunir suffisamment de sénateurs républicains pour l'instant vers un vote pour la destitution. Ce vendredi, c'est au tour de la défense de Donald Trump de prendre la parole. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess