Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux autres journalistes français sont retenus en otage en Syrie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé ce mercredi que deux reporters français avaient été faits prisonniers en juin dernier en Syrie. Ce qui porte à quatre le nombre de journalistes français otages dans le pays.

Le Quai d'Orsay a révélé l'existence de deux autres journalistes otages
Le Quai d'Orsay a révélé l'existence de deux autres journalistes otages © Maxppp

"Nicolas Hénin, journaliste reporter, et Pierre Torrès, reporter photographe de presse, sont détenus en Syrie". C'est par communiqué que le Quai d'Orsay a confirmé ce mercredi midi que deux autres journalistes français étaient retenus en Syrie depuis le 22 juin.

Au moment de leur enlèvement, Nicolas Hénin préparait un reportage pour Le Point et la chaîne Arte, et Pierre Torres devait couvrir les élections organisées par la municipalité de Raqqa, dans le nord de la Syrie. Le premier "a été enlevé à Raqqa par des éléments non indentifiés et le journaliste photographe Pierre Torres qui se trouvait également dans la ville a disparu le même jour et dans les mêmes conditions", a expliqué Pierre-Yves Hénin, père du journaliste, sur France Inter. Son fils, le 11 juin dernier, avait posté un message sur Twitter. Depuis, il est resté silencieux.

Au total, ce sont désormais officiellement quatre journalistes français qui sont retenus en otages dans le pays en proie à une guerre civile. Didier François et Edouard Elias avaient en effet été enlevés le 6 juin.

Boulette de Jean-Marc Ayrault ?

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a lui-même évoqué l'existence de ces deux autres otages sur Europe 1, mercredi matin, en affirmant détenir des "preuves de vie de Nicolas Hénin et Pierre Torrès". Une boulette, selon Rue89, qui souligne que la question posée concernait les journalistes dont l'enlèvement était déjà connu (voir vidéo ci-dessous).

Le site cite l'entourage de Nicolas Hénin et affirme que le gouvernement avaient convenu avec les familles de rendre l'information publique dimanche prochain, lors des vingtièmes Rencontres de Bayeux des correspondants de guerre.> Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les otages français dans le monde
Les otages français dans le monde
Choix de la station

À venir dansDanssecondess