International

Deux cents militants pro-palestiniens manifestent à Bordeaux

Par Lorrain Sénéchal, France Bleu Gironde samedi 19 juillet 2014 à 19:26

Ils étaient une centaine de militants pro-palestiniens place de la Comédie
Ils étaient une centaine de militants pro-palestiniens place de la Comédie © Radio France

Deux rassemblements différents ont réuni chacun une centaine de personnes ce samedi soir à Bordeaux. Le premier, à l'appel de l'association Palestine 33, a dénoncé la "barbarie" de l'opération militaire israélienne dans la bande de Gaza qui a déjà fait plus de 300 morts.

Ce samedi, les militants étaient une centaine rassemblés devant le Grand Théâtre, place de la Comédie à 17 h. Ils ont dénoncé l'"invasion" israélienne à Gaza et la "barbarie" . C'est comme cela qu'ils qualifient l'opération militaire en cours en ce moment dans la bande de Gaza en représaille au meurtre de trois Israéliens le mois dernier, une opération qui a déjà fait plus de 300 morts.

Des manifestants sur les marches du Grand Théâtre de Bordeaux - Radio France
Des manifestants sur les marches du Grand Théâtre de Bordeaux © Radio France

"Propos maladroits"

Hier soir à Paris une manifestation pro-palestinienne s'est tenue dans la violence malgré une interdiction confirmée par François Hollande. À Bordeaux, l'ambiance était beaucoup plus calme. Mattieu Rouveyre est membre de l'opposition socialiste à la municipalité de Bordeaux. Il a beau être du PS, il a regretté "les propos maladroits du Président" et du gouvernement, notamment cette interdiction de manifester à Paris.

Mattieu Rouveyre, conseiller municipal socialiste à Bordeaux

Pourquoi se mobiliser depuis Bordeaux ? "Parce qu'il ne faut pas se replier sur soi" , explique le co-président de l'association Palestine 33, Patrick Serres.

Patrick Serres, le co-président de l'association Palestine 33

Selon lui, "à l'époque l'Algérie aussi c'était loin, le Vietnam aussi c'était loin". Mais aujourd'hui ces pays sont indépendants, "la Palestine aussi a droit à son indépendance" , selon Patrick Serres. Et de rappeler les multiples résolutions de l'Onu en ce sens.

Peu après cette première manifestation, vers 18 h, une centaine d'autres militants se sont rassemblés devant l'hôtel de ville, à l'appel cette fois du Comité Action Palestine, une association qui veut revenir aux frontières d'avant 1948, c'est-à-dire avant même la création d'Israël.