International

DOCUMENTS | Il y a 70 ans, la libération de Caen

Par Francis Gaugain et Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 8 juillet 2014 à 18:00

Vue aérienne de Caen en juillet 1944.
Vue aérienne de Caen en juillet 1944. © US Army - Mémorial de Caen

La ville de Caen commémore ce mercredi la libération de sa rive gauche le 9 juillet 1944. Entre le Débarquement et la libération des deux rives (le 19 juillet), la ville a subi des bombardements très violents et plus de 2.000 personnes ont été tuées.

Plus de 2.000 personnes ont été tuées par le déluge de feu qui s'est abattu sur Caen entre le 6 juin 1944, date du Débarquement, et le 19 juillet, date de la libération de la rive droite. Ce mercredi, la ville de Caen commémore la libération de sa rive gauche par les régiments canadiens et britanniques. Une cérémonie d'hommage est organisée par Joël Bruneau, maire de Caen, et Gérard Fournier, président du comité régional Résistance et mémoire, des combattants volontaires de la Résistance et des anciens de la Compagnie Scamaroni (Forces françaises de l'intérieur). Temps fort de cet hommage, le lever des couleurs place Monseigneur-des-Hameaux, c'est là que la libération de Caen a été officialisée avec un lever des couleurs le 9 juillet 1944. Résonnait alors une Marseillaise à la saveur particulière dans une ville traumatisée.

Chantée par les réfugiés caennais le 9 juillet 1944 place Monseigneur-des-Hameaux au pied de l'église Saint Etienne à Caen. La manifestation avait été improvisée au soir de l'arrivée des alliés dans la ville. On a utilisé ce jour-là le pied d'un lampadaire (bec de gaz) pour hisser les couleurs. c'est la première fois depuis 1940 que le drapeau tricolore flottait de nouveau sur la ville de Caen.

Le lever des couleurs à Caen le 9 juillet 1944. - Aucun(e)
Le lever des couleurs à Caen le 9 juillet 1944.

Archives sonores

La Marseillaise chantée place Monseigneur-des-Hameaux le 9 juillet 1944.

La Marseillaise en 1944 à Caen

L'ancien résistant André Heintz était présent ce jour-là. Il a chanté avec les autres. Et il n'a pas oublié, "spontanément tous les gens qui étaient là ont entonné la Marseillaise ". Et quand on lui demande à quoi il pensait à ce moment-là, "c'était extraordinaire de pouvoir se dire les tortures sont terminées (...) j'ai su ce que c'était que de pleurer de joie ce jour-là ".

André Heintz, ancien résistant caennais

André Heintz, ancien résistant caennais. - Radio France
André Heintz, ancien résistant caennais. © Radio France

Les témoignages recueillis lors des "veillées de la Libération" organisées à l'occasion du 60e anniversaire du Débarquement par France Bleu Basse-Normandie (en partenariat avec Ouest-France, France 3 et le Mémorial de Caen). Cet extrait évoque la libération de la rive gauche de Caen le 9 juillet  1944 avec les témoins de l'époque.  La narratrice s'appelle Nathalie Lemarchand.

Veillées de la libération de Caen

Le Journal du Débarquement de France Bleu Basse-Normandie. Édition spéciale du 9 juillet 1944.

Journal du débarquement / Edition spéciale du 9 juillet 1944 ( libération de Caen)

Vidéo

La libération de Caen avec les correspondants de guerre (archives INA).

Cérémonies, expositions et bals populaires : programme complet des commémorations organisées pour le 70e anniversaire de la Libération de Caen.