Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections américaines : Donald Trump accepte d'engager le processus de transfert de pouvoir à Joe Biden

-
Par , France Bleu

Donald Trump a finalement donné son accord lundi soir au lancement du processus de transfert de pouvoir à Joe Biden. Mais celui qui est toujours le président des Etat-Unis s'est toutefois gardé de reconnaître directement la victoire du démocrate.

Le 23 novembre 2020. Donald Trump  participe au G20 depuis son bureau oval de la Maison blanche à Washington
Le 23 novembre 2020. Donald Trump participe au G20 depuis son bureau oval de la Maison blanche à Washington © Maxppp - SHEALAH CRAIGHEAD

Une fois de plus, c'est sur Twitter que Donald Trump s'est exprimé. Lundi soir dans un message alambiqué, le président républicain des Etats-Unis a donné son feu vert au lancement du processus de transfert de pouvoir à Joe Biden. Le démocrate a déjà commencé à former son gouvernement. 

Toutefois l'actuel président s'est toutefois gardé de reconnaître directement la victoire du démocrate, après plus de deux semaines de déni. Dans son message posté sur Twitter, Donald Trump a promis de poursuivre un "juste combat" alors qu'il multiplie les recours en justice, sans succès, pour contester les résultats du scrutin dans certains états. "Je crois que nous triompherons" a-t-il ajouté. 

"Néanmoins", a nuancé le président américain sortant, "dans l'intérêt supérieur de notre pays, je recommande" que l'agence gouvernementale chargée du transfert du pouvoir fasse "ce qui est nécessaire concernant les protocoles, et j'ai demandé à mon équipe de faire de même". L'équipe de Joe Biden a aussitôt pris note d'une étape permettant "un transfert du pouvoir pacifique et sans accroc".

Le démocrate prépare son entrée à la Maison Blanche le 20 janvier avec plusieurs personnalités chevronnées ayant servi sous Barack Obama, comme Antony Blinken, futur chef de la diplomatie américaine, ou Janet Yellen, pressentie au Trésor. L'ancien secrétaire d'Etat John Kerry, 76 ans, fera lui aussi son retour à Washington en tant qu'émissaire spécial du président sur le climat, signe de l'importance qu'accorde Joe Biden à ce dossier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess