Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections américaines 2020

Élections américaines, mode d'emploi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Qui de Joe Biden ou Donald Trump sera le prochain président des États-Unis ? Les électeurs américains se sont rendus aux urnes pour désigner le futur locataire de la Maison blanche mardi 3 novembre. Un processus complexe, que France Bleu décrypte pour vous.

Dans un bureau de vote anticipé, en Californie
Dans un bureau de vote anticipé, en Californie © AFP - Justin Sullivan / Getty Images

En théorie, n'importe quel Américain de naissance âgé de plus de 35 ans peut concourir à l'élection présidentielle sans être soutenu par un quelconque parti, mais dans la pratique, le système politique est dominé par deux camps : les Républicains et les Démocrates. Le président est donc toujours issu de l'un des deux grands partis, même si des candidats dits "indépendants" tentent leur chance, comme le rappeur Kanye West cette année.

La désignation des candidats

Dès le mois de janvier de l'année électorale, des délégués sont élus lors de primaires pour assister l'été suivant aux conventions nationales des partis républicain et démocrate. Ils y désignent, avant l'entrée en campagne électorale en septembre, le "ticket" de chaque camp, formé par le candidat et son colistier pour les fonctions de président et de vice-président. Cette année, le président sortant républicain Donald Trump et son vice-président Mike Pence affrontent le duo démocrate composé de Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, et de sa colistière Kamala Harris, sénatrice de Californie.

Quand a lieu l'élection ?

L'élection présidentielle américaine a lieu tous les quatre ans, "le mardi suivant le premier lundi de novembre" selon la Constitution de 1787. Les "Pères fondateurs" ont en effet opté pour début novembre, car à cette période, dans l'Amérique rurale du XVIIIe siècle, les moissons étaient terminées et la neige n'avait pas encore rendu les routes impraticables. Pourquoi un mardi ? Pour permettre aux électeurs des campagnes de rejoindre les villes et de voter entre le repos dominical et le jour du marché fixé le mercredi. Ce principe n'a jamais été remis en cause en deux siècles et demi.

Quelque 230 millions d'électeurs américains sont donc invités à participer à la 59e élection présidentielle ce mardi 3 novembre 2020, même si près de la moitié d'entre eux a déjà voté par anticipation.

Un scrutin indirect via le collège électoral

Contrairement à la France, l'élection du chef de l'État ne se fait pas directement. Aux États-Unis, le suffrage est indirect. Dans chacun des 50 États, les électeurs votent en fait pour des grands électeurs, qui désignent à leur tour le prochain président. 

Le collège électoral est composé de 538 grands électeurs, pour la plupart élus et responsables locaux de leurs partis. Chaque État dispose d'autant de grands électeurs que d'élus à la Chambre des représentants (un nombre qui dépend de leur population) et au Sénat (deux, nombre fixe dans tous les États). La Californie en a par exemple 55, le Texas 38 et New York 29, quand le Vermont, l'Alaska, le Wyoming ou le Delaware n'en ont que trois. Pour être élu président des États-Unis, un candidat doit remporter au moins 270 voix de grands électeurs

Dans 48 des 50 États, la règle du "winner-take-all" s'applique : le candidat qui remporte le plus grand nombre de voix de grands électeurs se voit attribuer toutes les voix du collège électoral de l'État. L'élection se joue donc dans une poignée d'États clés ou "swing states", qui font pencher la balance d'un côté ou de l'autre, comme la Floride (29 grands électeurs), la Pennsylvanie (20) ou l'Ohio (18).

Un processus électoral qui s'achève fin janvier

Le nom du président ne sera pas officiellement connu au lendemain du 3 novembre, même si une tendance devrait se dessiner. D'abord parce que les bulletins ne seront sans doute pas tous dépouillés à cette date et ensuite parce que le collège électoral n'aura pas encore voté. Les grands électeurs de chacun des 50 États se retrouveront le 14 décembre pour élire le président et le vice-président. Le Congrès annoncera ensuite solennellement le nom du président élu début janvier, à l'issue du décompte officiel des votes.

Enfin, après une courte période de transition lui permettant de nommer son administration, le président élu prêtera serment le 20 janvier 2021, lors d'une cérémonie d'investiture sur les marches du Capitole à Washington, et rejoindra ensuite la Maison blanche pour débuter son mandat de quatre ans, qui s'achèvera en janvier 2025.

Les autres scrutins du 3 novembre

Les électeurs américains ne sont pas seulement appelés à départager les candidats à la présidentielle ce mardi 3 novembre. D'autres scrutins sont organisés en cet "Election Day", notamment au Congrès : l'intégralité de la Chambre des représentants (aujourd'hui à majorité démocrate) et un tiers des sièges du Sénat (aujourd'hui à majorité républicaine) doivent en effet être renouvelés. 

Onze États et deux territoires (Porto Rico et Samoa) éliront aussi leur nouveau gouverneur. Et les électeurs sont également invités à renouveler des milliers de postes de fonctionnaires locaux (juges, shérifs, représentants des assemblées locales, conseillers municipaux, maires...) ou à participer à des référendum, portant par exemple sur la réintroduction du loup dans le Colorado ou sur la dépénalisation de la consommation de champignons hallucinogènes à Washington.

 La présidentielle et les autres élections du 3 novembre 2020
La présidentielle et les autres élections du 3 novembre 2020 © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess