International

Élections américaines : la manufacture Tassinari et Chatel regrette déjà Barack Obama

Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 7 novembre 2016 à 19:42

Barak Obama avait pris l'habitude de faire ses conférences de presse, comme ici avec Nicolas Sarkozy en mars 2010, dans la Yellow Room, avec la tenture Tassinari et Chatel en arrière-plan
Barak Obama avait pris l'habitude de faire ses conférences de presse, comme ici avec Nicolas Sarkozy en mars 2010, dans la Yellow Room, avec la tenture Tassinari et Chatel en arrière-plan © AFP - Jewel Samad

Qui prendra le relais de Barack Obama à la Maison blanche ? L'élection est suivie avec un intérêt particulier à Panissières, chez Tassinari et Chatel, la maison que le président sortant a su remettre en valeur.

C'est Jackie Kennedy qui avait passé commande au début des années 1960. Les tentures qu'elle avait vues en Espagne lui avait beaucoup plu, la première dame des États-Unis a voulu les mêmes et s'est donc tournée vers Tassinari et Chatel, la plus ancienne manufacture de soierie lyonnaise, dont la plupart des métiers sont à présent à Panissières, au nord-est de Feurs, dans la Loire.

Les rideaux et la tenture murale décorent la Yellow room, pièce de la Maison Blanche qu'a beaucoup utilisée Barack Obama pendant ses deux mandats, alors que ses prédecesseurs y allaient beaucoup moins. "Je vais beaucoup le regretter !", commente Bertrand Demailly, directeur industriel de Tassinari et Chatel, à la veille de l'élection présidentielle des États-Unis. "C'était pour les conférences de presse. Espérons que son successeur aimera aussi cette pièce, et que nos soieries soient observées dans le monde entier !" lance-t-il. "C'est une vitrine merveilleuse, souligne Bertrand Demailly comme l'Élysée, le palais du roi du Maroc ou le château de Versailles", où Tassinari et Chatel vient de retisser la chambre de Louis XV.

Il avait été repassé commande en 2000, le site de Fontaines-sur-Saône, en banlieue de Lyon avait réalisé ces soieries à l'identique. Si c'est le cas de nouveau ces prochaines années, le tissage des "lampas" aura cette fois lieu à Panissières. Pour la salle jaune comme pour la bleue, depuis également décorée par Tassinari et Chatel.

L'entreprise emploie une cinquantaine de personnes en France, dont six dans la Loire, les autres à Paris et à Lyon à la Croix-Rousse, où il existe les derniers métiers à bras, comme du temps de canuts.