Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

VIDÉO - Elle pesait 245 grammes à la naissance : le plus petit bébé à être venu au monde a quitté la maternité

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

En Californie, le plus petit bébé venu au monde a quitté la maternité mi-mai, après cinq mois de soins. C'est l'hôpital dans lequel cette petite fille a été soignée qui l'a annoncé mercredi. Elle pesait 245 grammes à la naissance.

"Saybie" ne mesurait que 23 cm lorsqu'elle a été extraite du ventre de sa mère.
"Saybie" ne mesurait que 23 cm lorsqu'elle a été extraite du ventre de sa mère. - Capture d'écran Youtube

Cinq mois de soins intensifs auront été nécessaires pour permettre au plus petit bébé venu au monde de rentrer chez lui. L'hôpital de San Diefo (Californie) dans lequel "Saybie" - c'est son surnom - est née a rendu publique cette incroyable histoire, ce mercredi.

Née à 23 semaines, elle tient dans la main des infirmières

Le bébé était né en décembre dernier à seulement 23 semaines et trois jours de grossesse. Les médecins avaient décidé de pratiquer une césarienne en urgence car des complications mettaient la vie de la mère en danger. Ils avaient annoncé à son père qu'il n'aurait vraisemblablement qu'une heure à passer en compagnie de sa fille avant qu'elle ne décède. Elle pesait alors 245 grammes.

"Mais cette heure est devenue deux heures, qui sont devenues une journée, qui s'est transformée en semaine", raconte la mère dans une vidéo diffusée par l'hôpital. "Cela a été le jour le plus effrayant de ma vie", ajoute-t-elle. "Je ne me sentais pas bien, et je pensais que c'était peut-être normal quand on est enceinte. Ils m'ont dit que je souffrais de pré-éclampsie", une forme d'hypertension artérielle qui est une cause majeure de mortalité maternelle.

"Ils ont dû la mettre au monde vraiment vite, et je leur répétais qu'elle ne survivrait pas, qu'elle n'avait que 23 semaines", poursuit-elle. En moyenne, une grossesse dure 40 semaines environ et un fœtus est généralement considéré comme viable entre 24 et 26 semaines. La petite fille était si petite (moins de 23 cm) qu'elle tenait dans la main des soignants, très émus sur la vidéo. "On pouvait à peine la voir dans son berceau", se souvient une infirmière, Emma Wiest.

Une miraculée qui pèse désormais 2,3 kg

"Saybie" a visiblement eu de la chance, car elle n'a "quasiment connu aucun des problèmes généralement associés aux très grands prématurés, comme des hémorragies cérébrales ou des problème pulmonaires et cardiaques", expliqué l'hôpital. Aujourd'hui, elle reste un poids-plume (2,3 kg) mais ses jours ne sont plus en danger.

"On a amélioré la survie des bébés prématurés, mais on peut avoir des difficultés de développement" - Le professeur Jacques Sizun

Mais elle restera sous surveillance. "On a amélioré la survie des bébés prématurés, on a diminué les séquelles lourdes mais on se retrouve avec beaucoup d'enfants qui peuvent avoir des difficultés dans leur développement, en particulier au moment de l'intégration scolaire", a en effet expliqué à franceinfo Jacques Sizun, chef du service de néonatalogie et réanimation pédiatrique du CHU de Brest. "On a beaucoup diminué les séquelles lourdes comme la paralysie cérébrale mais par contre, on a de plus en plus d'enfants qui atteignent l'âge scolaire, qui rentrent en CP et où on s'aperçoit à ce moment-là que des difficultés visuelles, auditives, de concentration, d'agitation, rendent difficiles leur intégration scolaire et donc forcément leur intégration dans la société".

Selon le registre des plus petits bébés au monde, tenu par l'université américaine de l'Iowa, "Saybie" a battu le record mondial précédemment détenu par un enfant né en 2015 en Allemagne, qui pesait 7 grammes de plus qu'elle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu