Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Visite d'Emmanuel Macron en Inde : 13 milliards d'euros de contrats signés

samedi 10 mars 2018 à 11:09 - Mis à jour le samedi 10 mars 2018 à 12:03 Par Xavier Demagny, France Bleu

Le président français Emmanuel Macron, est en visite d'Etat en Inde pour trois jours. A cette occasion, l'entreprise Safran est en passe de signer un contrat de 12 milliards d'euros avec la compagnie aérienne indienne SpiceJet. La France espère aussi vendre six réacteurs nucléaires de type EPR.

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre indien Narendra Modi, à New Delhi (Inde), le 10 mars 2018
Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre indien Narendra Modi, à New Delhi (Inde), le 10 mars 2018 © AFP - Harish Tyagi

Une visite d'Etat s'accompagne souvent d'accord commerciaux. Celle d'Emmanuel Macron - le président français passe trois jours en Inde - n'échappe pas à cette règle. Au total, une vingtaine de contrats ont été signés pour un montant de 13 milliards d'euros. 

Le groupe aéronautique français Safran doit conclure samedi un contrat de 12 milliards d'euros avec la compagnie aérienne à bas prix indienne SpiceJet. L'entreprise doit assurer la fourniture et la maintenance de moteurs d'avions, annonce l'Élysée. 

Le marché aéronautique indien en forte progression

Le contrat doit être formellement signé dans l'après-midi par les patrons des deux groupes. Ce marché est entraîné par l'intérêt que porte la classe moyenne indienne ces dernières années pour les trajets en avion. Le transport aérien croît d'environ 20% par an : de moins de 20 millions par an en 2004, près de 117 millions de passagers ont pris l'avion en Inde en 2017, selon des chiffres de l'aviation civile indienne.

A travers des subventions et des avantages fiscaux, le gouvernement incite d'ailleurs les compagnies aériennes à ouvrir davantage de liaisons régionales sur des lignes moins fréquentées. Le secteur est dominé par la compagnie à bas prix IndiGo, avec près de 40 % de parts de marché. SpiceJet en représente environ 13 %, au même niveau que le transporteur public Air India.

75 millions d'euros pour Alstom

Le constructeur ferroviaire Alstom a également annoncé avoir décroché trois contrats d'un montant total de 75 millions d'euros. Il s'agit de deux contrats d'alimentation électrique auprès des sociétés indiennes Mumbai Metro Rail Corporation et Jaipur Metro Rail Corporation, ainsi qu'un troisième pour la fabrication de nouveaux trains de la part de la Chennai Metro Rail Corporation

En 2015, Alstom avait obtenu un contrat de 3,5 milliards d'euros pour fournir 800 locomotives électriques sur 10 ans en Inde, l'un des plus gros contrats historiques du groupe.  

L'espoir d'un accord définitif sur la vente de six réacteurs EPR

La délégation française en Inde indique aussi son espoir de conclure "avant la fin de l'année" la vente de six réacteurs nucléaires de type EPR à l'Inde, un dossier en négociations depuis près d'une décennie.

EDF et son homologue indien, Nuclear Power Corporation of India (NPCIL) ont signé samedi à New Delhi un accord portant sur le schéma industriel du projet de centrale de Jaitapur (côte sud-ouest). "L'accord rend une marche arrière très difficile" pour la partie indienne, a estimé la présidence française, ajoutant que la signature de samedi "démontre la volonté" du Premier ministre indien Narendra Modi "d'avancer sur le sujet". 

Lors de la précédente visite d'un président français en Inde, François Hollande en janvier 2016, les deux entreprises avaient déjà signé un protocole de coopération relatif à la construction de six EPR à Jaitapur.

  - Visactu
© Visactu