Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron en visite chez lui en Andorre le 13 septembre

Emmanuel Macron va passer une journée en Andorre, le vendredi 13 septembre. Pas en tant que président français, mais en tant que co-prince et chef d'État de la petite principauté pyrénéenne. L'Andorran Emmanuel Macron doit aller au contact de ses concitoyens.

Emmanuel Macron avec le chef du gouvernement andorran à Paris
Emmanuel Macron avec le chef du gouvernement andorran à Paris © AFP - PHILIPPE WOJAZER

Le bureau du co-prince français à Andorre-la-Vieille a confirmé à France Bleu Roussillon la venue du président Macron dans la principauté le vendredi 13 septembre. Il arrivera chez lui en Andorre, en tant que chef d'État et citoyen andorran. Lorsqu'il a été élu à l'Elysée, un passeport andorran lui a en effet été remis avec la nationalité qu'il conservera jusqu'à la fin de son mandat. C'est ce que prévoit la constitution andorrane.

Au contact de la population

Lors de cette visite, pour bien faire la différence avec sa fonction de président, le co-prince ne sera pas logé à l'ambassade de France, mais dans un hôtel de la principauté. L'objectif premier de la visite, c'est le contact avec la population pour marquer physiquement les liens qui unissent les Andorrans et leur co-prince. Emmanuel Macron doit traverser toute la principauté pour visiter les sept paroisses, équivalent des communes françaises, qui composent le petit pays.

Une vieille tradition

Le président prononcera aussi un discours devant la population dans la capitale, sur la place du Peuple à Andorre-la-Vieille, comme l'ont fait par le passé quasiment tous ses prédécesseurs, à commencer par le Général de Gaulle, qui était venu par la route depuis Toulouse en 1967, et qui à l'époque avait annoncé la construction du tunnel d'Envalira à la frontière avec la France.

Le Général de Gaulle dans la principauté en 1967 - Aucun(e)
Le Général de Gaulle dans la principauté en 1967 - Bureau du co-prince français en Andorre

C'est une règle non-écrite : les présidents français se rendent toujours une fois en Andorre au cours de leur mandat. Seul Georges Pompidou, malade, n'avait pas pu venir. Des visites surtout protocolaires, avec tout de même quelques moments de tension, par exemple lorsque dans son discours, Nicolas Sarkozy avait mis en cause le paradis fiscal andorran.

François Hollande en visite en Andorre en 2014 - Aucun(e)
François Hollande en visite en Andorre en 2014 - Présidence de la République
Nicolas Sarkozy au contact des andorrans en 2010 - Aucun(e)
Nicolas Sarkozy au contact des andorrans en 2010 - Gouvernement andorran
Jacques Chirac lors de son passage en Andorre avec le co-prince espagnol - Aucun(e)
Jacques Chirac lors de son passage en Andorre avec le co-prince espagnol - Gouvernement andorran
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu