International

En 2016, le camp de la Courtine accueillera deux fois plus de troupes

Par Maxime Tellier, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin dimanche 24 janvier 2016 à 7:22

Des hommes du 126e RI de Brive au camp de la Courtine
Des hommes du 126e RI de Brive au camp de la Courtine © Radio France - Maxime Tellier

La base militaire de la Courtine passe à la vitesse supérieure en ce début 2016 pour répondre aux besoins accrus de l'armée. Les soldats français sont sur tous les fronts depuis les attentats de l'an dernier : en France et à l'étranger. Et beaucoup passent par la Courtine avant d'être déployés.

En 2016, le camp de la Courtine accueillera près de 1.200 soldats par jour en moyenne : un taux d'occupation doublé par rapport à l'année précédente, conséquence directe des efforts demandés à l'armée après les attentats de janvier et novembre 2015. En plus de ses missions permanentes, la France déploie des troupes au Mali (opération Barkhane), en Centrafrique (opération Sangaris) et sur le territoire national (opération Sentinelle) : le Ministère de la Défense a prévu de recruter 11.000 hommes en plus d'ici 2018 pour remplir toutes ces missions. Mais avant le déploiement, les soldats passent à l'entraînement et cela se passe à la Courtine notamment.

"C'est un camp très polyvalent", explique le capitaine Arnaud du 126e Régiment d'infanterie de Brive, dont dépend la Courtine, "d'autres camps ont des spécialisations particulières mais pas ici. A la Courtine, on peut tirer avec toutes les armes de la compagnie d'infanterie, du Famas (le fusil d'assaut utilisé par l'armée française) au mortier, on peut aussi s'entraîner dans le village de combat (un village fantôme de 120 maisons en parpaings) pour préparer des missions en zone urbaine et la forêt permet également de travailler la tactique en milieu ouvert."

Le village de combat permet l'entraînement en zone urbaine - Radio France
Le village de combat permet l'entraînement en zone urbaine © Radio France - Maxime Tellier

Le plus grand camp français en capacité d'hébergement

Avec ses 6.300 hectares et ses 25 champs de tir, la base militaire du sud de la Creuse n'est pas la plus grande de France (la plus grande est à Canjuers dans le Var) mais la Courtine est numéro un en capacité d'hébergement : 3.600 places disponibles. Même avec le regain d'activités actuel, le camp est donc encore loin d'être à plein régime. Pour 2016, le planning de réservations est déjà bien fourni : 25e régiment du génie de l'air d'Istres, 515e régiment du train de la Braconne, 11e brigade parachutiste, 1e brigade légère, etc.

En février 2016, le 116e Régiment d'infanterie de Brive enverra 150 soldats en Côte d'Ivoire pour quatre mois. Le 116e s'apprête aussi à accueillir une nouvelle compagnie (150 hommes) à demeure dans le cadre du sur-recrutement de 11.000 troupes d'ici 2018 décidé par François Hollande : tous ces soldats  passeront à la Courtine dans le cadre de leur formation et de leur entraînement.

Des nouvelles recrues s'entraînent au tir au Famas - Radio France
Des nouvelles recrues s'entraînent au tir au Famas © Radio France - Maxime Tellier

"Aujourd'hui, on demande au soldat français d'être très polyvalent", remarque le lieutenant-colonel Thomas Mollard, commandant du 126e RI : "savoir mener des missions de combat en Afrique face à des groupes djihadistes, maîtriser des foules hostiles à l'étranger en utilisant des méthodes proches de la police et quelques semaines plus tard, protéger des lieux sensibles sur le territoire français dans le cadre de l'opération Sentinelle. Pour arriver à assurer toutes ces opérations, un camp comme la Courtine est très utile.

Le zoom de France Bleu Creuse sur le camp de la Courtine

Partager sur :