Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

En Allemagne, un pas de plus vers l'interdiction des voitures diesel en ville

mardi 27 février 2018 à 15:15 Par Marina Cabiten, France Bleu

Une décision de justice rendue mardi en Allemagne confirme l'obligation pour les autorités de Stuttgart et Düsseldorf d'interdire en leur sein les véhicules diesel les plus anciens, pour assainir l'air. Ce jugement va dans le sens du futur bannissement des diesel en ville en débat dans ce pays.

L'industrie automobile allemande ne veut pas des interdictions des diesel en ville. Illustration.
L'industrie automobile allemande ne veut pas des interdictions des diesel en ville. Illustration. © AFP - JULIAN STRATENSCHULTE / DPA

Bonne nouvelle pour les associations écologistes, mauvaise pour le gouvernement allemand. La Cour administrative fédérale a confirmé mardi deux décisions de justice contraignant les autorités régionales à interdire les véhicules diesel les plus anciens à Stuttgart et Düsseldorf pour assainir l'air. 

Un combat contre les maladies respiratoires, selon les associations

La Cour précise que les diesels ne pourront être que "progressivement" bannis de ces deux villes, en commençant par les plus anciens et en prévoyant des exceptions "pour les artisans ou certains groupes d'habitants". Mais les magistrats balaient nettement l'argument des Etats-régions concernés, qui affirmaient ne pas pouvoir agir sans loi nationale : ils lèvent ainsi l'obstacle planant sur de telles mesures dans d'autres villes tout aussi polluées. 

Les véhicules roulant au diesel sont considérés comme majoritairement responsables de la pollution aux oxydes d'azote, qui favorisent les maladies respiratoires et cardiovasculaires.

La voie est enfin libre pour protéger la santé des gens. Chaque ville peut désormais défendre le droit de ses citoyens à un air pur" - Niklas Schinerl, porte-parole de Greenpeace en Allemagne 

Merkel minimise

La chancelière Angela Merkel a vite rappelé qu'il ne s'agissait pas "de tout le territoire ni de tous les automobilistes". Mais "avec la décision d'aujourd'hui, la pression sur l'industrie automobile s'accroît pour qu'elle rende les véhicules diesel plus propres", a estimé Markus Lewe, président de la Fédération des communes allemandes (Städtetag). 

Les constructeurs tels que Volkswagen, Daimler et BMW ont entamé une mise à jour logicielle de millions de véhicules diesel pour en réduire les émissions polluantes, dans le sillage du scandale aux moteurs truqués de VW, et mis en place des primes à l'achat de véhicules plus propres. Associations de protection de l'environnement et communes les appellent désormais à aller plus loin en acceptant de modifier en profondeur le système de filtration des gaz d'échappement. 

La pression sur Berlin, souvent décrié pour sa proximité avec le lobby de l'industrie automobile, monte également d'un cran.