International

Espionnage : le chef des services secrets américains expulsé d'Allemagne

Par Marie Mutricy, France Bleu jeudi 10 juillet 2014 à 16:24

Espionnage : les relations se tendent entre les Etats-Unis et l'Allemagne - photo d'illustration
Espionnage : les relations se tendent entre les Etats-Unis et l'Allemagne - photo d'illustration © MaxPPP

Après le téléphone de la chancelière Angela Merkel mis sur écoute, scandale révélé par l'ancien agent du renseignement américain Edward Snowden, deux présumés espions auraient été démasqués en Allemagne, tendant encore un peu plus les relations entre les deux pays, au point que le chef des services secrets américains doit quitter le pays, jeudi, une mesure rarissime entre pays alliés.

On pourrait se croire dans un roman d'espionnage de John Le Carré, mais l'histoire est très sérieuse et ne fait pas rire les autorités allemandes, qui ont expulsé jeudi le chef des services secrets américains pour l'Allemagne. Un an après la découverte d'un espionnage à grande échelle de l'agence américaine NSA ayant visé notamment le téléphone portable de la chancelière Angela Merkel, deux possibles espions ont été démasqués à quelques jours d'intervalle.

L'expulsion d'un représentant d'un pays allié est rarissime. Le dernier exemple remonte à 1995 quand la France a demandé le rappel de plusieurs agents américains pour espionnage sur son territoire.****

Un premier agent-double démasqué vendredi

Vendredi 4 juillet, un homme de 31 ans qui travaillaient pour les services du renseignement extérieur allemand est arrêté. Selon plusieurs sources, il aurait avoué avoir transmis des documents à un contact américain, faisant de lui un agent double . Cet homme aurait notamment donné des renseignements sur les travaux d'une commission parlementaire allemande enquêtant justement sur un scandale d'espionnage : le fait que la NSA, l'Agence nationale de la sécurité américaine espionnait l'Allemagne et même le téléphone portable de la chancelière Angela Merkel ! L'espion présumé aurait transmis plus de 200 documents aux Américains en échange de 25.000 euros selon la presse allemande.

Un deuxième espion présumé reperé 5 jours après

Stupeur, mercredi 9 juillet, la justice allemande ouvre une autre enquête sur un soldat souponné de travailler lui aussi pour le compte de Washington. Cette fois-ci, les médias évoque un officier de l'armée allemande, la Bundeswehr. L'affaire est considérée comme "plus grave" que la première, selon ces sources. "Des perquisitions ont lieu depuis mercredi matin au domicile et au bureau d'une personne soupçonnée d'espionnage dans la région de Berlin " explique le porte-parole du procureur et des enquêtes sont menées au sein du ministère confirme un porte-parole du ministère de la Défense allemand.La chancelière allemande a refusé de s'exprimer et renvoit vers la justice de son pays. Mais l'affaire a coûté son poste jeudi, au chef des services secrets américains en Allemagne, qui est expulsé. Le ministre allemand des Finances, connu pour son franc-parler a raillé la "bêtise à pleurer " des Etats-Unis qui recrutent "chez nous des gens de troisième classe, c'est tellement idiot ".