Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Etats-Unis : des émeutes à Philadelphie après la mort d'un homme noir, abattu par la police

-
Par , France Bleu

La ville américaine de Philadelphie a vécu une nouvelle soirée de violences mardi. Des manifestations déclenchées par la mort de Walter Wallace Junior, un homme noir de 27 ans abattu en pleine rue par deux policiers lundi après-midi.

La ville américaine de Philadelphie a vécu une nouvelle soirée de manifestations mardi.
La ville américaine de Philadelphie a vécu une nouvelle soirée de manifestations mardi. © AFP - Mark Makela

La ville américaine de Philadelphie a été le théâtre d'une nouvelle soirée de violences ce mardi, après la mort d'un jeune homme noir de 27 ans, Walter Wallace Junior,abattu par deux policiers dans la rue lundi après-midi.

Des manifestations et violences 

La police de Philadelphie a prévenu sur Twitter qu'"une foule importante" d'environ 1.000 personnes s'en prenait à des commerces dans le nord-est de la ville.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des images tournées depuis un hélicoptère montraient des pillards en train de dévaliser un magasin Foot Locker, ainsi qu'une autre boutique, et plusieurs vidéos tournées par des médias locaux ont filmé le pillage d'un hypermarché Walmart, également dans le nord de la ville. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les manifestations ont eu lieu dans le quartier où vivait Walter Wallace Junior, cet homme noir de 27 ans abattu en pleine rue par deux policiers lundi après-midi. En début de soirée mardi, ils étaient un peu plus d'un millier à marcher, avant d'être stoppés par la police, qui avait établi un cordon. Le cortège s'est alors dispersé, mais plusieurs petits groupes d'une centaine de personnes chacun ont sillonné le quartier, certains brûlant des poubelles et plusieurs canapés, transportés au milieu de la rue. La veille, plus de trente policiers avaient été blessés, dont une policière, renversée "délibérément" par une camionnette. Elle a eu la jambe cassée et était encore hospitalisée mardi.  

Les deux policiers suspendus 

Les deux policiers impliqués dans la mort de Walter Wallace Jr ont été suspendus dans l'attente des résultats d'une enquête menée par la police et le procureur local.  Ils étaient arrivés sur les lieux en réponse à un appel mentionnant une dispute familiale et parlant d'un homme avec un couteau. Selon un porte-parole de la police, Walter Wallace Jr. a refusé de lâcher son arme malgré les injonctions des agents. La famille du jeune homme a affirmé, par la voix de son avocat, que l'appel n'était pas destiné à la police mais aux urgences médicales, car Walter Wallace Jr, qui souffrait de troubles bipolaires, était en proie à une crise.  

La Maison Blanche "surveille de près" 

Si les violences se poursuivaient dans les prochains jours, la situation à Philadelphie pourrait devenir un sujet central de cette fin de campagne présidentielle. Donald Trump et les républicains ont fait de la montée de la criminalité dans les grandes métropoles - souvent gérées par des démocrates - un argument contre Joe Biden. Joe Biden a lui aussi vite réagi : tout en déplorant une nouvelle _"injustice"_contre la communauté noire - au cœur de son électorat - il a mis en garde contre tout pillage et attaque contre des policiers.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess