Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Etats-Unis : Donald Trump attendu en Californie, ravagée par les incendies

-
Par , France Bleu

Sur la côte ouest américaine, les incendies ont déjà fait au moins 35 morts depuis le début de l'été, dont 27 la semaine dernière dans les trois Etats de Washington, de l'Oregon et de Californie. Donald Trump est attendu en Californie ce lundi pour rencontrer les responsables des services d'urgence.

Les incendies de forêt ont consumé plus de deux millions d'hectares, alors que la saison des feux ne s'achève en théorie qu'en novembre.
Les incendies de forêt ont consumé plus de deux millions d'hectares, alors que la saison des feux ne s'achève en théorie qu'en novembre. © AFP - ROBYN BECK

Les responsables des Etats de la côte ouest américaine, ravagée par des incendies records et meurtriers, attendent le président américain de pied ferme. Ils accusent Donald Trump de nier le rôle du changement climatique. Ils ont déjà fait au moins 35 morts depuis le début de l'été, dont 27 rien que cette semaine dans les trois Etats de Washington, de l'Oregon et de Californie. Mais des dizaines de personnes étaient toujours portées disparues dimanche.

Donald Trump ne mentionne pas le réchauffement climatique et blâme la gestion des forêts

Pour les autorités locales comme pour de nombreux experts, l'ampleur de ces feux est indubitablement liée au changement climatique, qui aggrave une sécheresse chronique et provoque des conditions météorologiques extrêmes. Donald Trump a de son côté blâmé la gestion des forêts dans ces Etats contrôlés par ses adversaires démocrates. "La question, c'est la gestion forestière", a-t-il lancé lors d'un meeting de campagne dans le Nevada samedi soir, sans jamais mentionner le changement climatique. Mais sur le terrain sonne un tout autre son de cloche. "Ce gouvernement se met la tête dans le sable" sur la question environnementale, a accusé dimanche matin sur CNN le maire de Los Angeles, Eric Garcetti. "Il ne s'agit pas de gestion forestière ou de ratissage. Tous ceux qui vivent en Californie se sentent insultés par cette affirmation."

Samedi, Joe Biden, l'adversaire démocrate de Donald Trump pour la présidentielle de novembre, était lui aussi monté au créneau. "Le président Trump peut chercher à nier la réalité, mais les faits sont indéniables", a-t-il déclaré dans un communiqué.  

Plus de deux millions d'hectares détruits

En Californie, le bilan de la semaine est passé à 14 victimes des flammes. Plus de 16.000 soldats du feu combattaient pas moins de 29 graves incendies dimanche dans le "Sunshine state", où les feux ont déjà calciné 1,2 million d'hectares cette année, un record.  Si l'on ajoute la végétation brûlée dans l'Oregon et l'Etat de Washington, les incendies de forêt ont consumé plus de deux millions d'hectares, alors que la saison des feux ne s'achève en théorie qu'en novembre.  Et les fumées dégagées affectent des zones immenses. Les villes de Portland, Seattle et San Francisco figuraient parmi celles ayant le taux de pollution les plus élevés du monde dimanche, selon le classement de la société IQAir.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess