Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections américaines 2020

États-Unis : Donald Trump s'exprime pour la première fois depuis l'élection présidentielle

-
Par , France Bleu

Donald Trump, quasiment absent de tout événement public depuis l'élection présidentielle, est sorti de l'ombre. Le président sortant s'est exprimé depuis les jardins de la Maison Blanche hier soir.

 Donald Trump a évoqué vendredi pour la première fois la possibilité d'une défaite à la présidentielle américaine contre Joe Biden.
Donald Trump a évoqué vendredi pour la première fois la possibilité d'une défaite à la présidentielle américaine contre Joe Biden. © AFP - MANDEL NGAN

"Le temps le dira": pour la première fois, Donald Trump a entrouvert la porte à une défaite face à Joe Biden. Simple maladresse ou début de résignation? Le président sortant, pour sa première prise de parole publique depuis plus d'une semaine, a évoqué la possibilité d'un revers électoral au détour d'un commentaire sur la recrudescence de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis.  "Je pense que le temps nous dira quelle administration nous aurons, mais quoi qu'il se passe à l'avenir, qui sait, je peux vous dire que cette administration n'imposera pas de confinement", a-t-il déclaré, beaucoup moins catégorique que dans ses tweets dénonçant à l'envi une élection "truquée". 

Des manifestation prévues à Washington 

Certains partisans du président, parmi les plus radicaux d'entre eux, ont prévu de manifester samedi à Washington, même si le camp Trump est dans l'incapacité de produire un seul élément concret prouvant l'existence d'une fraude électorale à grande échelle.  Donald Trump a écrit dans un tweet envisager de se rendre à cette manifestation : "Cela fait chaud au coeur de voir tout cet énorme soutien, surtout ces rassemblements spontanés qui fleurissent à travers le pays, dont un grand samedi à (Washington) DC. Je pourrais même essayer de passer dire bonjour".  Comme dans une réalité parallèle, ses ministres et conseillers les plus fidèles assurent aussi préparer le terrain à "un second mandat Trump". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess