Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Etats-Unis : cinq morts dans une fusillade visant un journal à Annapolis

jeudi 28 juin 2018 à 22:33 - Mis à jour le vendredi 29 juin 2018 à 8:01 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Une fusillade visant un journal à Annapolis aux Etats-Unis a fait cinq morts et deux blessés légers jeudi soir. Le suspect, qui s'est rendu à la police, aurait eu un contentieux avec le journal.

Un homme a ouvert le feu dans la salle de rédaction du journal d'Annapolis.
Un homme a ouvert le feu dans la salle de rédaction du journal d'Annapolis. © AFP - Alex Wroblewski/GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Cinq personnes ont été tuées et deux personnes ont été blessées dans une fusillade visant la rédaction d'un journal d'Annapolis, le Capital Gazette, à une heure de route de Washington aux Etats-Unis jeudi. Un homme a délibérément ouvert le feu dans la salle de rédaction du journal. 

Quatre des victimes sont mortes sur le coup, la cinquième est décédée à l'hôpital. L'attaque a également fait deux blessés légers. Dans la soirée, la police a identifié les cinq victimes tuées, trois hommes et deux femmes, qui travaillaient toutes pour le journal.

Il n'y a rien de plus terrifiant que d'entendre plusieurs personnes se faire tirer dessus alors que vous êtes caché sous votre bureau" - un journaliste présent au moment de la fusillade 

Les forces de police sont rapidement arrivées sur place et le tireur s'est rendu sans opposer de résistance. "Il n'y a rien de plus terrifiant que d'entendre plusieurs personnes se faire tirer dessus alors que vous êtes caché sous votre bureau et que vous entendez le tireur recharger son arme", a raconté sur Twitter Phil Davis, journaliste au Capital Gazette.

Une "attaque ciblée" selon la police locale 

La fusillade est une "attaque ciblée contre le Capital Gazette", a déclaré Bill Krampf, un responsable de la police locale, ajoutant que le quotidien avait reçu des menaces sur les réseaux sociaux. Le policier n'a pas été en mesure de confirmer si l'auteur de la fusillade visait le journal ou des employés en particulier. Les enquêteurs s'intéressent à d'éventuels contentieux qui auraient opposé l'auteur présumé et le quotidien.

Le suspect aurait un contentieux avec le journal

Le suspect est un "adulte blanc" qui approche la quarantaine, selon la police. "Il n'est pas particulièrement coopératif" face aux enquêteurs, a commenté Steve Schuh, responsable local du comté Anne Arundel où est situé Annapolis. Selon plusieurs médias américains, il s'agit d'un habitant du Maryland de 38 ans. Certains ont indiqué qu'il avait poursuivi en justice le journal. Un article du Capital Gazette, posté sur son site internet le 22 septembre 2015 et consulté jeudi par l'AFP, mentionne une décision favorable au quotidien dans le cas de poursuites en diffamation lancées en 2011 par le suspect.

Des officiers dans les grandes rédactions à New York 

La Maison Blanche a fait savoir que le président américain Donald Trump avait été informé de la situation. D'après le correspondant de Radio France aux Etats-Unis, la police de New York a décidé d'envoyer des officiers protéger les grandes rédactions new-yorkaises.

Les fusillades se sont multipliées aux Etats-Unis ces derniers mois, en particulier dans des lycées, suscitant un intense débat sur la dissémination des armes à feu dans le pays.