International

Etats-Unis : le suspect des attaques de New York et du New Jersey arrêté

Par Géraldine Houdayer, France Bleu lundi 19 septembre 2016 à 16:46

Les enquêteurs collectent des preuves après l'explosion qui a fait 29 blessés, samedi soir, à Manhattan.
Les enquêteurs collectent des preuves après l'explosion qui a fait 29 blessés, samedi soir, à Manhattan. © Maxppp - Justin Lane

L'homme qui était recherché dans l'enquête sur les explosions de New York et du New Jersey vient d'être arrêté ce lundi. Ce suspect, un Américain d'origine afghane, était décrit comme potentiellement "armé et dangereux".

C'est une véritable chasse à l'homme qui prend fin ce lundi. L' habitant du New Jersey de 28 ans, d'origine afghane, recherché dans l'enquête sur l'explosion qui a fait 29 blessés samedi soir à New York, mais aussi pour l'explosion de Seaside Park, dans le New Jersey, vient d'être arrêté, annoncent les médias américains. Ahmad Khan Rahami a 28 ans. Il est originaire d'Elizabeth,  dans le New Jersey, à une vingtaine de kilomètres de New York.  Il a été arrêté dans la ville de Linden, à une quinzaine de kilomètres de d'Elizabeth, après un échange de coups de feu avec la police.

"Le suspect pourrait être armé et dangereux" Bill de Blasio, le maire de New York

"Il pourrait être armé et dangereux", estimait Bill de Blasio, le maire de New York. Les autorités fédérales estiment désormais que la bombe artisanale qui a fait 29 blessés samedi soir à Chelsea, où un autre engin explosif a été retrouvé, est à relier à la demi-douzaine d'engins explosifs découverts dans la gare d'Elizabeth, dans le New Jersey. C'est dans cette ville que l'avis de recherche du FBI situe le dernier domicile connu d'Ahmad Khan Rahami. Avant l'explosion de Chelsea, une petite bombe artisanale avait explosé samedi matin à Seaside Park, sans faire de dégâts ni de blessés.

Une action concertée et des liens à l'étranger? 

Les enquêteurs estiment que Rahami n'a pas agi seul,  et que plusieurs personnes sont impliquées dans les explosions de New York et du New Jersey.  Le gouverneur de l'Etat de New York, le démocrate Andrew Cuomo, a déclaré dans un entretien à la chaîne de télévision CBS que l'enquête s'orientait vers une éventuelle "connexion étrangère". Les agents du FBI ont effectué des perquisitions ce lundi matin à Elizabeth, après la découverte d'un paquet suspect qui a  explosé près de la gare. Si les bombes découvertes à Manhattan et dans le New Jersey ne sont pas identiques, elles ont certains "points communs" en ce qui concerne les éléments chimiques et technologiques utilisés, a déclaré le gouverneur de l'Etat de New York.

Des attaques juste avant l'assemblée générale de l'ONU 

Le dispositif de sécurité, déjà important en temps normal à New York, a encore été renforcé, d'autant que la ville accueille cette semaine l'Assemblée générale de l'ONU. Des dizaines de chefs d'Etat et de gouvernement étrangers sont présents, tout comme Barack Obama. Si aucune des explosions à New York et dans le New Jersey n'a été revendiquée et qu'aucune n'a été meurtrière, elles alimentent la crainte de nouveaux attentats islamistes. Samedi soir, une attaque au couteau a fait huit blessés dans un centre commercial du Minnesota. Cette attaque à l'arme blanche a été revendiquée par me groupe Etat Islamique.