Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Optimisation fiscale : Bono, Lewis Hamilton et Nike également cités dans les Paradise Papers

lundi 6 novembre 2017 à 20:20 - Mis à jour le mardi 7 novembre 2017 à 7:53 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Le chanteur de U2 Bono figure à son tour dans les documents portant sur l'optimisation fiscale. Il se dit "écœuré". Le coureur automobile Lewis Hamilton est, lui, soupçonné de détenir des sociétés dans des paradis fiscaux. La multinationale Nike est également citée dans ces documents.

Le chanteur du groupe U2 Bono, en juillet dernier à l'Élysée.
Le chanteur du groupe U2 Bono, en juillet dernier à l'Élysée. © AFP - JACQUES DEMARTHON

Après Apple, Nike ou le coureur automobile Lewis Hamilton, c'est au tour de Bono, le chanteur du groupe U2, d'être impliqué ce mardi matin dans l'enquête des Paradise papers, qui porte sur les pratiques d'optimisation fiscale à l'échelle mondiale, conduite par l'ICIJ, le consortium international des journalistes d'investigation auquel participe la cellule investigation de Radio France.

Bono actionnaire d'une société utilisant des techniques d'optimisation illégales

Selon les documents récupérés par les journalistes, Bono est actionnaire d'une entreprise maltaise qui aurait investi dans un centre commercial lituanien. Le tout via une holding lituanienne qui aurait recouru à des techniques d'optimisation fiscale illégales. "Totalement écoeuré si, même en tant qu'investisseur minoritaire et passif, (...) (son) nom a pu être mêlé à quelque chose d'un tant soit peu illégal", le rocker irlandais a cependant salué ces révélations. Dans un communiqué transmis à la BBC et au journal britannique The Guardian, le chanteur de U2 affirme "qu'il avait obtenu l'assurance de la part des dirigeants de l'entreprise que celle-ci respectait totalement ses obligations fiscales". Bono appelle à à une totale transparence des registres des entreprises basées dans des paradis fiscaux: "Je prends cette affaire très au sérieux. Et j'ai toujours mené campagne pour que les propriétaires des entreprises offshore soient transparents", a-t-il précisé.

Lewis Hamilton échappe à la TVA pour un jet privé

Lundi soir, c'est le coureur de formule 1 Lewis Hamilton qui 'est trouvé impliqué dans cette enquête mondiale, épinglé pour ses pratiques fiscales. Lewis Hamilton est le sportif le mieux payé, et le plus riche de Grande-Bretagne, largement devant les footballeurs, les boxeurs et les rugbymen, avec un salaire annuel de 30 millions d'euros et une fortune estimée à plus de 200 millions d'après le Sunday Times. Selon l'enquête, il est au coeur d'un montage financier complexe qui en fait le principal actionnaire de plusieurs sociétés basées dans des paradis fiscaux, comme les Îles Vierges, l'île de Man ou encore l'île anglo-normande de Guernesey.

Le coureur utilise un système de sociétés "en cascade" pour être exempté de TVA sur ses luxueux moyens de transport, dont un jet privé, estimé à une vingtaine de millions d'euros et un coût d'entretien annuel de trois millions. Il affirme louer cet avion à des tiers à des fins commerciales, via une société implantée sur l'île de Man. Un mécanisme qui lui permet d'échapper à environ 4.000.000 d'euros de TVA. Pourtant, il utilise aussi cet avion pour ses déplacements personnels.

Une filiale de Nike qui paie zéro impôts en Europe

Egalement épinglée par ces Paradise Papers, la branche européenne de la multinationale Nike. Depuis plus de 10 ans, le géant américain a utilisé une série de montages financiers aux Pays-Bas pour éviter le paiement de plusieurs milliards d'euros d'impôts. Nike Europe a fait usage de montages de plus en plus audacieux, au fur et à mesure que progressait la législation contre l'évasion fiscale.

Ainsi, en 2014, Nike crée Nike Innovate CV, à la fois aux Pays-Bas et en Oregon. Cette société à double tête ne paie d'impôts ni en Europe, ni aux Etats-Unis. Résultat, Nike est invisible pour le fisc, tout en respectant les règles.