Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Explosions au Liban : au moins 21 Français blessés, Emmanuel Macron sur place ce jeudi

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Après les deux puissantes explosions qui ont ravagé Beyrouth, la capitale du Liban ce mardi, la France apporte son soutien matériel et logistique ce mercredi pour venir en aide à la population. Emmanuel Macron se rend sur place ce jeudi, comme des équipes de soignants et pompiers de l'Hexagone.

La Croix-Rouge recense pour le moment plus de 100 morts et plus de 4.000 blessés à Beyrouth.
La Croix-Rouge recense pour le moment plus de 100 morts et plus de 4.000 blessés à Beyrouth. © AFP - Vissam Matta / Sputnik / Sputnik via AFP

La solidarité s'organise en France pour venir en aide au Liban, au lendemain des deux puissantes explosions qui ont ravagé la ville de Beyrouth, au Liban, ce mardi en fin de journée. La Croix-Rouge recense ce mercredi après-midi plus de 135 personnes tuées et près de 5.000 blessées. Selon le gouverneur de Beyrouth, jusqu'à 300.000 personnes sont sans domicile en raison des énormes dégâts. Il a estimé les dommages, qui ont touché selon lui plus de la moitié de la capitale, à plus de trois milliards de dollars.

Le président se rend sur place ce jeudi

Alors la France apporte son aide et son soutien, autant logistique que matériel. Le président Emmanuel Macron annonce sur Twitter qui va se rendre sur place ce jeudi "à la rencontre du peuple libanais".

Une réunion interministérielle est en cours ce mercredi après-midi pour établir les besoins logistiques sur place. Selon Matignon, huit ministres ou leurs représentants assisteront à cette réunion, pour la plupart en visioconférence : Affaires étrangères, Armées, Intérieur, Santé, Économie, Justice, Transports et porte-parolat. 

Pour le moment, le pays envoie un détachement de la sécurité civile et "plusieurs tonnes de matériel sanitaire", a complété le chef de l'État, toujours sur Twitter. "Des urgentistes vont également rejoindre Beyrouth au plus vite pour renforcer les hôpitaux. La France est déjà engagée", précise le chef de l'Etat. 

La ministre des Armées, Florence Parly, détaille le dispositif mis en place, composé de deux avions militaires sont partis ce mercredi pour le Liban, avec 55 militaires de la sécurité civile, deux médecins, deux infirmiers, 15 tonnes de matériels et 6 tonnes de matériel sanitaire à leurs bords.

Des équipes de secouristes détachés de toute la France

Selon Michael Bernier, le responsable communication de la Direction Générale de la sécurité civile et de la gestion des crises, interrogé sur franceinfo ce mercredi matin, la France envoie 55 militaires de l'unité d'intervention et d'instruction de la sécurité civile de Nogent-le-Rotrou, dans l'Eure-et-Loir et neuf marins-pompiers de Marseille. "Ces marins-pompiers partent avec beaucoup de matériel, du matériel de recherche de personnes, du matériel de secours pour les victimes qui pourront être trouvées", détaille Michael Bernier.

Une dizaine de médecins urgentistes doivent également rejoindre au plus vite Beyrouth, pour renforcer les hôpitaux de la capitale.

Une équipe de Limoges

L'ONG Pompiers de l'Urgence Internationale, basée à Limoges, elle aussi, va envoyer une équipe sur place. Elle partira dans la nuit de mercredi à jeudi. Au total, une vingtaine de secouristes apporteront avec eux du matériel de recherche de victimes sous décombres (caméras, etc...) mais aussi du matériel de premiers secours et d'aide médicale.

Les pompiers de Paris mobilisés 

Des équipes des sapeurs-pompiers de Paris vont également partir prêter main-forte au Liban.

Les départements et les régions débloquent des fonds 

Région Auvergne-Rhône-Alpes

Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes annonce ce mercredi qu'il va mobiliser plusieurs milliers d'euros sur son fonds d'urgence, pour venir en aide aux ONG régionales qui se démènent sur place. Il va mobiliser 50.000 euros sur le fonds d'urgence régional (un fonds de 100.000 euros annuels).

Département de la Seine-Maritime

Même chose de la part du département de la Seine-Maritime, qui débloque une aide de 50.000 euros. Elle l'a fait savoir dans un communiqué publié ce mercredi. Par ailleurs, le Département annonce que la Tour des Archives sera illuminée dès ce mercredi soir aux couleurs du pays du Cèdre pour rendre hommage aux victimes.

La ville de Paris

La maire de Paris, Anne Hidalgo annonce également ce mercredi sur Twitter que la ville va aider le Liban à hauteur de 100.000 euros. La Tour Eiffel sera éteinte à partir de minuit ce mercredi pour rendre hommage aux victimes.

Un numéro d'urgence pour les ressortissants français

L'Ambassade de France au Liban a mis en place un numéro spécial pour venir en aide aux ressortissants français qui seraient présents sur place et qui pourraient avoir besoin d'aide : le +961 1 420 292.

Au moins vingt-et-un français blessés

Le bilan n'est encore que provisoire à Beyrouth au Liban après les explosions dramatiques qui ont déjà fait plus d'une centaine de morts et plus de 4.000 blessés. Mais le Quai d'Orsay publie ce mercredi après-midi un premier bilan provisoire après la catastrophe en ce qui concerne les français expatriés. 

"Au moins vingt-et-un français sont blessés" communiqué du Quai d'Orsay

Il évoque ainsi au moins vingt-et-un français blessés et annonce l'ouverture d'une enquête en France par le Parquet de Paris. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess