International

Attentats de Bruxelles : Daech revendique les attaques, une trentaine de morts, trois blessés graves côté français

Par Marina Cabiten, Julie Guesdon et Thibaut Lehut, France Bleu Paris et France Bleu mardi 22 mars 2016 à 8:31 Mis à jour le mardi 22 mars 2016 à 20:26

La police belge a diffusé des images des suspects enregistrées à l'aéroport
La police belge a diffusé des images des suspects enregistrées à l'aéroport - Federal police

Daech a revendiqué les explosions qui ont eu lieu mardi matin à Bruxelles, à l'aéroport Zaventem et dans le métro. Le bilan provisoire fait état d'une trentaine de morts. La Belgique a relevé l'alerte antiterroriste à son niveau maximal.

Un bilan provisoire donné par les pompiers fait état d'une trentaine de morts et de dizaines de blessés, mardi matin à Bruxelles, dans des attentats à l'aéroport et dans le métro qui ont été fermés. Des explosions revendiquées mardi après-midi par l'État islamique. Huit Français sont blessés, dont trois grièvement. Un numéro d'urgence a été mis en place à Bruxelles mais aussi en France : 01.45.55.80.00. Le niveau d'alerte antiterroriste a été relevé à 4, le maximum.

À LIRE AUSSI

En images : Bruxelles touchée par une vague d'attentats

Ce que l'on sait sur les attentats de Bruxelles

Attentats de Bruxelles : mesures de sécurité renforcées dans les gares et aéroports en France

Les explosions à Bruxelles - Aucun(e)
Les explosions à Bruxelles - Idé

Quinze morts dans l'attaque terroriste dans le métro

Toutes les stations du métro de Bruxelles ont été fermées. Une explosion s'est produite à la station Maalbeek du quartier européen qui a fait au moins 15 morts et 55 blessés selon la STIB, équivalent belge de la RATP. Trams et bus sont également à l'arrêt dans toute la ville, et les grandes gares sont aussi fermées. Elles doivent rouvrir à 16h. Plus aucun Thalys ne circule, et les Eurostar entre Londres et Bruxelles sont suspendus.

Quatorze morts dans le hall des départs de l'aéroport

Deux explosions ont eu lieu vers 8h dans le hall des départs. Ces attaques ont fait au moins quatorze morts et 96 blessés selon un bilan provisoire donné par un porte-parole des pompiers. L'aéroport est fermé jusqu'à nouvel ordre.

Revivez le fil de la journée :

20h24 : fin de notre direct aujourd'hui. Suivez l'évolution de la situation avec nos confrères de France Info, et retrouvez-nous demain pour les dernières informations.

20h15 : Huit Français ont été blessés dans les attaques du jour, dont trois grièvement, annonce le ministère des Affaires Etrangères français.

_*19h40 : *_La police a trouvé "un engin explosif contenant entre autre des clous", ainsi que "des produits chimiques et un drapeau de l'Etat Islamique", organisation jihadiste qui a revendiqué les attentats, au cours de perquisitions dans la commune bruxelloise de Schaerbeek mardi après-mid.

_*19h39 : *_Deux des bombes qui ont explosé à l'aéroport de Bruxelles ont "probablement" été déclenchées par des kamikazes et la police recherche "activement" un troisième suspect, a indiqué mardi soir le procureur fédéral belge.

18h28 : France Bleu détaille les mesures de surveillance renforcée annoncées par le gouvernement.

18h13 : La police fédérale belge a appelé des témoins à se manifester pour identifier un homme sur une capture d'écran, figurant parmi les suspects de l'attaque qui a fait au moins 14 morts à l'aéroport international de Bruxelles.

"Qui reconnaît cet homme ?", demande la police belge, sous une capture d'écran diffusée sur un compte Twitter dédié aux avis de recherche. On y voit un homme portant une veste et une chemise claires, portant des lunettes sous un chapeau noir et poussant un chariot avec un gros sac noir.

18h03 : Strasbourg a revêtu les couleurs de la Belgique.

18h00 : le préfet de police de Paris appelle les Franciliens "à la vigilance". Michel Cadot demande ainsi "d'aider les forces de l'ordre en faisant preuve de vigilance et en signalant tout comportement suspect ou tout colis abandonné".

17h52 : Dubai affiche également son soutien après les attentats de Bruxelles. Burj Khalifa, la plus grande tour du monde, a elle aussi revêtu les couleurs de la Belgique.

17h37 : comme François Hollande l'avait annoncé, les drapeaux sont mis en berne jusqu'à vendredi.

17h17 : le gouverneur provincial, Lodewijk De Witte, précise qu'une troisième bombe "n'a pas explosé" à l'aéroport international de Bruxelles. Située dans le hall des départs, elle a été détruite par les démineurs.

17h08 : la police diffuse des images de suspects, captées par la vidéo-surveillance de l'aéroport. On y voit trois hommes poussant des chariots à bagages sur lesquels sont posés des bagages noirs. Deux des suspects portent un gant à la main gauche, gant qui aurait pu dissimuler des détonateurs d'explosifs.

Ces images avaient d'abord fuité dans certains médias, avant d'être diffusée par les autorités belges.

17h06 : l'aéroport de Bruxelles-Zaventem restera fermé mercredi.

16h49 : la sécurité de l'Euro, déjà à un très haut niveau, ne sera pas rehaussée, a précisé mardi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui participait à un comité de pilotage sur la sécurité de la compétition. Le ministre considère toutefois que le niveau de menaces est lui aussi à niveau très élevé.

16h35 : la compagnie Thalys, dont aucun train ne circule plus au départ à provenance de Bruxelles, annonce deux allers-retours Paris-Bruxelles dans la soirée de mardi. Et à Bruxelles, le dispositif de sécurité s'allège un peu, du côté des transports publics notamment.

16h29 : François Hollande annonce que les drapeaux vont être "mis en berne" en France, en soutien aux victimes de Bruxelles.

*16h19 : Selon Reuters, Daech revendique les attaques de Bruxelles par l'intermédiaire d'une agence de presse proche de l'organisation djihadiste. *"Des combattants de l'Etat islamique ont perpétré une série d'attentats, avec des ceintures d'explosifs et des bombes, mardi, visant un aéroport et une station de métro du centre de la capitale belge Bruxelles", écrit cette agence.

16h11 : François Hollande se rendra mardi après-midi à l'ambassade de Belgique à Paris, dans le 16e arrondissement, pour exprimer "toute sa solidarité". Le Président, accompagné du ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, y signera le registre des condoléances.

16h11 : les personnes évacuées de l'aéroport de Zaventem sont rassemblés dans des gymnases. Certains y prennent un peu de repos après les événements traumatisants de ce matin.

15h46 : la Belgique annonce trois jours de deuil national.

15h30 : à l'Assemblée nationale, le Premier ministre Manuel Valls estime qu'il est urgent pour le Parlement européen d'adopter le registre des données des passagers aériens, dit "PNR". Un vote sur la création de ce fichier attendu de longue date doit intervenir en avril au Parlement européen de Strasbourg. Le "PNR" (Passenger Name Record) est un fichier européen des données personnelles des voyageurs aériens dont la mise en oeuvre est bloquée depuis des années.

15h25 : une minute de silence a été observée à l'Assemblée nationale française.

15h17 : un dessin de Tintin en larmes est partagé sur les réseaux sociaux :

15h10 : France Bleu Provence fait le point sur la sécurité renforcée dans les gares et aéroports en Provence.

15h04 : la ministre de la mobilité annonce que les gares bruxelloises rouvriront à 16h.

14h52 :Audi, marque haut de gamme du groupe Volkswagen, annonce la fermeture de son usine de Bruxelles après les attentats.

14h49 : un témoignage fort, celui d'Alphonse qui se trouvait à l'aéroport au cœur de la première explosion selon ce journaliste, est en ligne sur les réseaux sociaux :

14h45 : les pompiers avancent un nouveau bilan provisoire de l'attentat à l'aéroport : 14 morts et 96 blessés.

14h37 : l'attentat dans le métro a fait "probablement une vingtaine de décès" ainsi que 106 blessés, selon le bourgmestre (maire) de Bruxelles Yvan Mayeur.

14h04 : "J'ai senti le bâtiment bouger (...), il y avait des gens qui sortaient, ils semblaient très choqués". De nouveaux témoignages continuent d'être diffusés, notamment des vidéos des attentats vécus de l'intérieur, ici à l'aéroport :

Selon la STIB, en charge de la gestion du métro de Bruxelles, les usagers ont dû être évacués dans le noir, le long des voies.

13h39 : le gouvernement belge "craint toujours qu'il y ait des personnes dans la nature" selon le ministre belge des Affaires étrangères. Plusieurs unités de policesont mobilisées pour visionner les images des caméras de surveillance de l'aéroport.

13h19 : la maire de Paris Anne Hidalgo appelle à un "rassemblement silencieux" à 19h mardi devant l'Hôtel de Ville.

13h16 : il sort chaque matin de la station de métro Maelbeek pour se rendre au Parlement européen. Édouard Martin, député européen et ancien syndicaliste d'ArcelorMittal,exprime son stress et sa colère sur France Bleu Lorraine.*

13h12 : la justice belge demande à la presse de ne pas communiquer sur l'enquête en cours.

12h46 : Americain Airlines indique que, contrairement à ce qui avait circulé sur les réseaux sociaux, les explosions à l'aéroport ne se sont pas produites près de son comptoir.

12h30 : François Hollande s'exprime."Nous sommes devant une menace globale", "la France et la Belgique sont liées par l'horreur" déclare le président de la République. Il ajoute que "cette guerre contre le terrorisme sera longue".

12h24 : une Perpignanaise témoigne depuis son hôtel dans lequel elle est confinée, sur France Bleu Roussillon.

Le quartier est bouclé, il y a des militaires partout, c'est l'état de guerre !

Dans les rues de Bruxelles après les attentats - Reuters
Dans les rues de Bruxelles après les attentats © Reuters - François Lenoir

12h16 : les voyages scolaires vers la Belgique sont annulés, annonce la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem.

12h05 : l'édition spéciale de France Bleu Midi Ensemble consacrée aux attentats de Belgique commence. Vous pouvez réagir en direct au 0810.055.056.

12h01 : la sécurité est renforcée autour des institutions européennes à Strasbourg, comme l'explique France Bleu Alsace. Une attachée parlementaire de Moselle témoigne pour France Bleu Lorraine Nord, depuis le Parlement européen où elle est confinée. Une Gardoise de 25 ans qui vit à Bruxelles depuis trois ans s'inquiète sur France Bleu Gard Lozère :

Bruxelles est une ville vivante dès qu'il se passe quelque chose de grave elle perd son âme - Rozenn, 25 ans

12h : "C'est toute l'Europe qui est frappée" déclare François Hollande dans un communiqué de l'Élysée. L'Europe doit prendre "les dispositions indispensables face à la gravité de la menace", ajoute le président de la République qui souligne que "la France qui a été elle-même attaquée en janvier et novembre dernier y prend toute sa part".

11h51 : l'attentat à l'aéroport a "probablement été provoqué par un kamikaze", selon le procureur belge.

11h50 : "Nous redoutions un attentat et c'est arrivé" déclare Charles Michel, le Premier ministre belge, qui dénonce deux attentats "aveugles, violents et lâches".

11h46 : mardi soir, la Tour Eiffel sera illuminée aux couleurs de la Belgique, annonce la mairie de Paris. La maire Anne Hidalgo fait part de son "émotion" et de sa "solidarité".

11h45 : certains vols à destination de Bruxelles ont été déroutés en France, notamment à Lille :

11h43 : le Quai d'Orsay met en place une cellule de crise en France, assortie d'un numéro d'urgence :

11h39 : à Paris, une journaliste de France Info constate qu'en gare du Nord du personnel est mobilisé pour rembourser les voyageurs qui avaient prévu de se rendre à Bruxelles ce mardi :

11h37 : police et armée renforcent la sécurité des centrales nucléaires belges.

11h36 : ce média belge a mis en ligne des témoignages recueillis à l'aéroport Zaventem.

11h29 : France Bleu Provence et France Bleu Azur constatent que des renforts de CRS sont déployés dans les aéroports de Marignane et de Nice :

11h28 : "Nous sommes en guerre", répète le Premier ministre Manuel Valls, employant la même formule que suite aux attentats de Paris.

11h22 : le réseau Facebook a lancé pour Bruxelles son système SafetyCheck, qui permet aux gens de signaler qu'ils vont bien et donc de rassurer leurs proches.

Le SafetyCheck de Facebook pour Bruxelles - Radio France
Le SafetyCheck de Facebook pour Bruxelles © Radio France - capture d'écran

11h15 : le ministre de l'Intérieur français, Bernard Cazeneuve, s'exprime à l'issue de la réunion de crise à l'Élysée. Il annonce le déploiement de 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires en France, dont 400 en Ile-de-France, pour sécuriser notamment les "gares, transports en commun, aéroports et ports". Bernard cazeneuve appelle à renforcer la lutte antiterroriste au niveau européen, rappelant que la menace "reste à un niveau extrêmement élevé".

11h12 : une photo impressionnante a été prise par un conducteur de métro, ainsi qu'une vidéo montrant des usagers sortant du métro après l'explosion :

11h10 : les blessés ont "quasiment tous été évacués" selon les pompiers.

Des blessés dans les rues de Bruxelles - Aucun(e)
Des blessés dans les rues de Bruxelles - MaxPPP

11h08 : en France, certains parents s'inquiètent pour des jeunes partis à Bruxelles en voyage scolaire. Des nouvelles rassurantes sont relayées par les locales du réseau France Bleu :

11h04 : American Airlines annonce qu'aucun de ses salariés n'a été répertorié comme blessé dans les explosions. Des informations non confirmées circulant sur les réseaux sociaux ont indiqué qu'une explosion s'était produite près du comptoir d'enregistrement de cette compagnie.

11h03 : après le retour en arrière de certains trains déjà partis, Thalys annonce que la circulation est désormais totalement à l'arrêt.

10h52 : le procureur de Belgique confirme que les explosions sont des attentats suicides. Les pompiers précisent le dernier bilan provisoire de 21 morts.

Il y a 11 morts à l'aéroport de Zaventem et également une dizaine à la station Maalbeek dans le quartier européen où il y a eu une très grosse explosion dans le métro. La plupart des blessés ont déjà été évacués, la situation est assez chaotique - Un porte-parole des pompiers de Bruxelles

10h51 : cinq vols internationaux à destination de Bruxelles ont été déroutés vers des aéroports français mardi matin, annonce la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

10h46 : l'Élysée partage sur Twitter une photo de la réunion de crise :

10h43 : des Français sur place témoignent sur France Bleu. "J'ai vu de la fumée, j'ai vu des gens courir, j'ai vu la police cagoulée qui quadrillait", témoigne un Bordelais.Un député breton a été confiné dans le parlement européen.

10h40 : une journaliste du journal Le Monde partage sur Twitter le dessin du jour de Plantu :

10h39 : il n'y a plus aucun train Thalys ni Eurostar au départ ou à destination de Bruxelles.

10h24 : le ministère des Affaires étrangères français conseille aux Parisiens de "limiter les déplacements" dans la capitale belge, à la suite des explosions meurtrières dans cette ville. "Une cellule de crise est ouverte au Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, joignable au 01.45.55.80.00".

10h16 : "Restez où vous vous trouvez" demandent les autorités à la population.

10h16 : le parquet de Bruxelles annonce que les grandes gares de la ville ferment aussi.

10h14 : à Paris, la sécurité est également renforcée dans les gares et les transports en commun en général.

10h10 : les réseaux téléphoniques sont saturés à Bruxelles, les opérateurs conseillent de privilégier les sms et internet pour communiquer avec ses proches :

10h06 : bus, trams et métros ne circulent plus à Bruxelles.

9h56 : la Commission européenne appelle ses employés à rester chez eux, et ceux déjà dans les bureaux y sont confinés.

9h52 : la chaîne de télévision publique belge VRT parle d'attentat suicide à l'aéroport de Bruxelles, et d'un bilan de 13 morts et 35 blessés.

9h48 : l'Élysée annonce une réunion à 10h en présence de François Hollande, du Premier ministre Manuel Valls, et des ministres Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Jean-Yves Le Drian (Défense).

9h45 : les mesures de sécurité sont renforcées à l'aéroport parisien de Roissy, ainsi qu'à Londres, Francort et dans les aéroports des Pays-Bas.

9h30 : nos confrères de France Info relaient des témoignages

9h15 : l'alerte antiterroriste est relevée à son maximum dans toute la Belgique.

8h51 : la police fédérale confirme deux explosions à l'aéroport et avance un premier bilan d'un mort et des blessés.

8h28 : la fermeture de l'aéroport est annoncée par les médias. Des photos et vidéos affluent sur les réseaux sociaux.

8h25 : des médias belges affirment que deux explosions ont été entendues à l'aéroport de Bruxelles. Plusieurs personnes blessées sont signalées dans le hall des départs.

Points spéciaux sur ces événements à l'antenne de France Bleu, à 11h30, et édition spéciale dans France Bleu Midi Ensemble dès 12h.