International

François Hollande à Donald Trump : "L'Europe n'a pas besoin de conseils extérieurs pour lui dire ce qu'elle a à faire"

Par Tifany Antkowiak, France Bleu lundi 16 janvier 2017 à 20:52 Mis à jour le lundi 16 janvier 2017 à 20:56

François Hollande a défendu l'Europe ce lundi, en réponse aux propos de Donald Trump.
François Hollande a défendu l'Europe ce lundi, en réponse aux propos de Donald Trump. © Maxppp - Philippe Wojazer/ Pool, Albin Lohr-Jones

François Hollande a défendu l'Union européenne lundi soir, en réponse aux propos du président élu américain, Donald Trump, qui a critiqué la politique européenne dans la presse allemande et britannique.

"L'Europe n'a pas besoin de conseils extérieurs pour lui dire ce qu'elle a à faire", a déclaré lundi soir François Hollande, en réponse aux critiques formulées par Donald Trump envers la politique européenne, dans une interview que le président élu des États-Unis a donnée à deux quotidiens allemand et britannique.

Les relations entre Europe et États-Unis "fondées sur des principes et des valeurs"

François Hollande a réagi aux propos de Donald Trump à l'occasion de la remise de la Légion d'honneur à l'ambassadrice américaine à Paris, Jane Hartley : "Je vous l'affirme ici: l'Europe sera toujours prête à poursuivre la coopération transatlantique, mais elle se déterminera en fonction de ses intérêts et de ses valeurs", a lancé le président de la République.

Il a ajouté : "Au moment où s'installe une nouvelle administration à Washington, je voudrais rappeler que les relations entre l'Europe et les Etats-Unis ont toujours été fondées sur des principes et des valeurs. Ces valeurs s'appellent le respect, le soutien mutuel en cas de péril, mais aussi l'attachement à la démocratie, la défense des libertés, et cette égalité entre les femmes et les hommes, la dignité de l'être humain".

François Hollande a également contredit le président élu américain en estimant que l'Alliance atlantique "ne sera obsolète que lorsque les menaces le seront devenues elles aussi". Dans une interview publiée ce lundi par Bild et le Times, Donald Trump avait qualifié l'Otan d'"obsolète", et jugé que la politique d'accueil des migrants en Allemagne a été une "erreur catastrophique".