Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fusillade à Vienne : Emmanuel Macron se rend sur place lundi

-
Par , France Bleu

Emmanuel Macron se rendra à Vienne ce lundi, quelques jours après l'attentat qui a fait quatre morts dans la capitale autrichienne, indique l'AFP ce mercredi. Il évoquera notamment avec le chancelier Sebastian Kurz la lutte contre le terrorisme.

Emmanuel Macron se rendra à Vienne lundi pour évoquer la lutte contre le terrorisme.
Emmanuel Macron se rendra à Vienne lundi pour évoquer la lutte contre le terrorisme. © Maxppp - Alexis Sciard

Le président français Emmanuel Macron sera à Vienne lundi pour rencontrer le chancelier Sebastian Kurz et évoquer la lutte contre le terrorisme, quelques jours après l'attaque revendiquée par le groupe Etat islamique, indique l'AFP ce mercredi.

"Il a été convenu d'une courte visite lundi soir", a indiqué à l'AFP un porte-parole. Les deux dirigeants vont aborder ensemble les sujets des "combattants jihadistes, la protection des frontières extérieures de l'Europe ainsi que la Turquie", a-t-il précisé.

Où en est l'enquête ?

Le profil de l'auteur de l'attentat de Vienne s'est précisé ce mercredi. Il s'agit d'un jeune homme de 20 ans, né à Vienne de parents originaires de Macédoine du Nord, déjà dans le viseur de la justice autrichienne pour avoir tenté de rejoindre la Syrie. Le ministre autrichien de l'Intérieur Karl Nehammer a déploré qu'il ait réussi à "tromper" le programme de "déradicalisation" et ceux qui étaient chargés de son suivi. Il a été abattu par la police.

Par ailleurs, les deux Suisses de 18 et 24 ans arrêtés près de Zurich, et suspectés d'être en lien avec les faits, étaient connus des autorités suisses dans le cadre de procédures pénales liées au terrorisme.

L'attaque, qui a fait quatre morts lundi dans le centre de Vienne, a été revendiquée par l'organisation Etat islamique (EI).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess