Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Fusillade de Pittsburgh : le tireur voulait "tuer des juifs", les victimes identifiées

dimanche 28 octobre 2018 à 16:14 Par Olivier Uguen, France Bleu

Robert Bowers, auteur de la fusillade qui a provoqué la mort de 11 personnes dans une synagogue à Pittsburgh aux Etats-Unis samedi après-midi, a bien agi par antisémitisme. Il a dit "son désir de tuer des juifs" pendant l'attaque, ont confirmé dimanche les autorités.

Fusillade à Pittsburgh : selon plusieurs médias, il aurait crié "Tous les juifs doivent mourir" avant de tirer
Fusillade à Pittsburgh : selon plusieurs médias, il aurait crié "Tous les juifs doivent mourir" avant de tirer © AFP -

Les autorités américaines confirment ce dimanche que le tireur de la synagogue de Pittsburgh aux Etats-Unis a agi par antisémitisme. Robert Bowers, l'homme qui a ouvert le feu samedi dans le lieu de culte, faisant 11 morts et six blessés, a fait des déclarations au sujet du génocide et de son désir de tuer des juifs" pendant l'attaque, a déclaré Scott Brady, procureur général de l'ouest de la Pennsylvanie, dans la matinée.

Selon plusieurs médias, il aurait crié "Tous les juifs doivent mourir", avant de commencer à tirer sur les fidèles réunis en ce jour du chabbat, le repos hebdomadaire juif, pour une cérémonie marquant la naissance d'un enfant.

"Bowers était muni de multiples armes à feu" selon le procureur, trois armes de poing et un fusil d'assaut semi-automatique AR-15.

"Les Juifs sont des enfants de Satan"

L'homme âgé de 46 ans, habitant la région de Pittsburgh, n'était pas connu des services de police, mais avait dit son antisémitisme sur les réseaux sociaux, notamment sur le Gab.com, un site internet lancé en 2016 et fréquenté par des militants d'extrême droite américaine. Quelques heures avant de passer à l'acte, il y avait rédigé un virulent message critiquant l’organisation juive de défense des réfugiés HIAS : "HIAS aime amener des envahisseurs pour tuer les nôtres. Je ne peux pas rester assis et voir les miens se faire massacrer, j’y vais."

"Les Juifs sont des enfants de Satan", indiquait sa présentation sur ce même réseau social, qui a dû depuis samedi interrompre son activité, son fournisseur d'accès internet mettant fin à ses services à compter de lundi.

Interpellé après un échange de tirs avec la police, le tireur a été transféré à l'hôpital. Robert Bowers a été inculpé de 29 chefs d'accusation, dont 11 chefs d'utilisation d'une arme à feu pour commettre un meurtre et 11 chefs d'obstruction de l'exercice d'une religion ayant entraîné la mort. Il risque la peine de mort. L'homme sera présenté ce lundi à un juge fédéral.

Les victimes identifiées

Toutes les victimes ont désormais été identifiées, ont également annoncé les autorités américaines ce dimanche. Les 11 personnes tuées, âgées de 54 à 97 ans, sont trois femmes et huit hommes venant toutes de cette ville industrielle de l'ouest de la Pennsylvanie ou de ses environs.

La fusillade de Pittsburgh est la plus grave attaque antisémite de l'histoire récente des Etats-Unis.