Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International DOSSIER : Le G7 à Biarritz

G7 à Biarritz : le contre-sommet devrait se tenir à Urrugne et peut-être Irun

-
Par , , , France Bleu Pays Basque

Le contre-sommet du prochain G7 qui se tient à Biarritz du 24 au 26 août devrait se tenir à Urrugne, sur le terrain de l'ancien centre de colonies de vacances de Nestlé. L'hypothèse du Ficoba à Irun n'est de son côté pas totalement écartée, a expliqué le préfet des Pyrénées-Atlantiques ce vendredi.

Eric Spitz, invité de Herriko plaza spécial G7 à Biarritz
Eric Spitz, invité de Herriko plaza spécial G7 à Biarritz © Radio France - OU

Urrugne, France

A deux mois du G7 qui se tient à Biarritz du 24 au 26 août, Michel Veunac, maire de Biarritz, et Eric Spitz, préfet des Pyrénées-Atlantiques, étaient les invités de l'émission Herriko plaza sur France Bleu Pays Basque ce vendredi soir.

Le contre-sommet des anti G7 prévu en marge de l'événement devrait se tenir à Urrugne, sur le terrain de l’ancien centre de colonies de vacances de Nestlé. "Nous avons rencontré une dizaine de fois les opposants au sommet, a expliqué le préfet. Nous ne voulions pas Bayonne, ils ne voulaient pas Dax, ils ne voulaient pas Saint-Pée-sur-Nivelle. Et finalement ils nous ont dit qu'ils souhaitaient organiser leurs débats au Ficoba, à Irun. Et donc ils nous ont demandé d'avoir un terrain, et effectivement nous sommes en train de travailler avec eux sur la possibilité d'avoir un terrain qui se situerait sur le secteur Urrugne - Hendaye", faisant référence à l'ancien centre de colonies de vacances.

Une possibilité confirmée par Laurent Tilleul, membre d'Attac, également invité de l'émission, même si selon lui "rien n'est validé pour l'instant". "Il y a encore des difficultés d'organisation, en terme de déplacement, de parking, de nombre de militant potentiellement accueillis", en terme de visibilité, estime-t-il. Des groupes de travail sont en cours.

Peut-être au Ficoba à Irun

Le rassemblement des anti G7 pourrait aussi se tenir au parc des expositions Ficoba à Irun, de l'autre côté de la frontière avec l'Espagne. "Il faut attendre que le maire d'Irun soit réélu, et une fois qu'il sera réélu, on retournera le voir pour le convaincre qu'il faut ouvrir le Ficoba plus tôt que prévu", a expliqué Eric Spitz, pour qui « un sommet du G7 réussi c’est aussi un contre sommet réussi ». Le Ficoba avait été pré-réservé par les anti G7 avant que le maire d'Irun n'annonce qu'il serait en travaux.

La manifestation du 25 août pourrait être autorisée

La manifestation prévue le dimanche 25 août prochain sur des places de Anglet, Bayonne et Biarritz dans des secteurs a priori interdits aux rassemblements pendant le G7, pourrait bien se tenir en accord avec les autorités. "Je suis quelqu'un de pragmatique. Le 25 août, nous aurons eu le contre sommet, nous aurons eu la grande manifestation, dont les organisateurs ont dit qu'ils la déclareraient. Si tout se déroule bien, on pourra peut-être négocier quelque chose pour qu'ils puissent manifester leur opinion".

Le préfet a aussi annoncé que le Parlement avait voté une enveloppe de 37 millions d'euros au secrétariat général du G7 pour l'organisation de la manifestation.

► Réécoutez l'émission Herriko plaza de ce vendredi 14 juin

Michel Veunac invité de Herriko plaza - Radio France
Michel Veunac invité de Herriko plaza © Radio France - OU
Herriko plaza spécial G7. Michel Veunac le maie de Biarritz et Eric Spitz invités d'Yves Tusseau et Paul Nicolaï - Radio France
Herriko plaza spécial G7. Michel Veunac le maie de Biarritz et Eric Spitz invités d'Yves Tusseau et Paul Nicolaï © Radio France - OU