Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Gendarmes français et agents de la Guardia Civil patrouillent ensemble sur les routes de Cerdagne

vendredi 16 février 2018 à 21:40 Par Sébastien Berriot, France Bleu Roussillon

Cette semaine, des patrouilles communes entre gendarmes français et agents espagnols de la Guardia Civil sont organisées dans les montagnes du département des Pyrénées-Orientales, où les vacanciers espagnols sont nombreux. Une démarche dans le cadre de la nouvelle police de sécurité du quotidien.

Patrouille commune franco-espagnole prés de Porté-Puymorens (66)
Patrouille commune franco-espagnole prés de Porté-Puymorens (66) © Radio France - Sébastien Berriot

Porté-Puymorens, France

Les automobilistes qui circulent cette semaine  dans les montagnes catalanes, côté français  sont susceptibles de tomber sur des patrouilles de forces de l'ordre d'un nouveau genre : des patrouilles communes entre gendarmes français et agents espagnols de la Guardia Civil. En effet, dans le cadre  de leur coopération policière, Paris et Madrid ont décidé de remettre au goût du jour cette pratique  qui avait été testée il y  a une petite dizaine d'années dans le département des Pyrénées-Orientales.  C'est une démarche qui s'inscrit dans le cadre de la nouvelle police de sécurité du quotidien voulue par le gouvernement français.

Une coopération exemplaire - Radio France
Une coopération exemplaire © Radio France - Sébastien Berriot

Ces brigades européennes ont démarré ce vendredi  sur la nationale 320 autour de la station de ski de Porté-Puymorens, un secteur où les vacanciers espagnols sont très nombreux en ce moment. Les deux agents de la Guardia Civil mobilisés,  venus  spécialement de la région d'Oviedo dans les Asturies, ont contrôlé prioritairement les automobilistes espagnols.  Une aide précieuse pour les gendarmes français qui se heurtent souvent à la barrière de la langue. La présence de la Guardia Civil permet également de faciliter  la recherche d'information. Lorsqu'un véhicule espagnol est arrêté, en seulement quelques secondes les agents de la Guardia Civil qui sont en lien avec la caserne espagnole la plus proche à Puigcerda sont en mesure de communiquer aux gendarmes français tous les éléments sur l'identité du conducteur, son permis de conduire ou encore sa plaque d'immatriculation. En temps normal, les gendarmes français n'ont pas accès à ces informations de manière immédiate.

Le véhicule de la Guardia Civil à Porté-Puymorens - Radio France
Le véhicule de la Guardia Civil à Porté-Puymorens © Radio France - Sébastien Berriot

Les automobilistes eux sont généralement surpris de trouver des forces de l'ordre espagnoles sur les routes françaises.  Les Catalans venus de l'autre côté de la frontière n'apprécient pas forcément cette présence. "Ils sont là pour attraper Puigdemont" commente un automobiliste de Barcelone en référence à l'ancien président de la Catalogne réfugié en Belgique.  Les agents de la Guardia Civil eux répondent qu'ils sont là pour faire de la proximité et de la prévention, et pas seulement sur les routes. Les deux agents, qui travaillent en Espagne dans une section de montagne iront également dans les stations de ski du secteur pour parler des risques d'accident et d'avalanche, notamment à Porté-Puymorens où la clientèle est majoritairement espagnole.

Les deux agents qui sont logés sur la commune d'Enveitg doivent rester une semaine en France. L'objectif de la gendarmerie est de pouvoir renouveller cette opération pendant l'été.

Explications du major Joaquim Pastor, commandant de la communauté de brigades de Bourg-Madame (66)

Reportage de Sébastien Berriot à Porté-Puymorens