International

Hervé Mariton : "nous proposons une intervention au sol de l'armée française en Syrie"

Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 12 décembre 2016 à 21:02

Herve mariton ( image d'archive)
Herve mariton ( image d'archive) © Radio France - Florence Beaudet

Le député-maire Les Républicains de Crest (Drôme) Hervé Mariton était en déplacement à la frontière entre la Turquie et la Syrie ce lundi. Il réclame une intervention de l'armée française et des alliés pour évacuer 100 000 civils pris au piège à Alep.

La ville d'Alep est en passe de tomber dans les mains du régime de Bachar El Assad. L'armée syrienne a lancé une offensive mi-novembre, avec l'appui de moyens aériens russes, pour reprendre la ville aux rebelles. Ce lundi soir, la rébellion ne contrôlait plus que deux quartiers.

Les habitants s'entassent dans des conditions déplorables. "Certains déplacés ouvrent des échoppes pour y dormir. D'autres sont assis sur les trottoirs, des femmes et des enfants dorment dans la rue adossés à leurs valises. Les gens, dont beaucoup ont fui sans rien prendre avec eux, ne savent pas où aller. Ils ont faim et sont à la recherche de pain", selon ce que racontent des témoins à l'AFP.

Une intervention très courte, à but humanitaire

Aux côtés d'autres parlementaires, Hervé Mariton, le député-maire de Crest, suggère d'envoyer des troupes françaises au sol, avec des alliés. Une opération très ciblée: il s'agirait de faire un corridor de 4 à 5 kilomètres pour évacuer en 24 heures les 100 000 civils d'Alep et les mettre à l'abri dans des villes plus au calme, voire même les aider à rejoindre des camps de réfugiés ou de la famille en Turquie.

Hervé Mariton a tenté ce lundi d'aller à Alep avec Patrick Mennucci (député PS) et Cécile Duflot (écologiste). Ils étaient invités par les modérés du gouvernement de transition syrien mais ils se sont retrouvés bloqués à la frontière turque. La délégation a néanmoins pu rencontrer des responsables de l'ONU, des membres du gouvernement de transition, et des réfugiés.