International

Hôtel italien enseveli par une avalanche : encore 23 disparus, les recherches continuent

Par Marina Cabiten, France Bleu samedi 21 janvier 2017 à 14:47

Les secouristes sortant une victime des décombres de l'hôtel, en Italie
Les secouristes sortant une victime des décombres de l'hôtel, en Italie © AFP - Italian Fire Department / ANADOLU AGENCY

Les secouristes continuaient samedi leur course contre la montre dans l'espoir de retrouver de nouveaux survivants parmi les 23 personnes toujours disparues sous les décombres de l'hôtel dévasté mercredi par une avalanche dans le centre de l'Italie.

Suite à l'avalanche qui s'est abattue sur un hôtel italien jeudi, les pompiers ont annoncé samedi avoir secouru vivants vers 3h du matin deux femmes et un homme. Ils ont ensuite pu extraire un autre homme, vivant, vers 6h. Mais il reste 23 disparus et les recherches se poursuivent dans une véritable course contre la montre.

Des conditions de recherches très difficiles

Ces sauvetages réalisés dans ces conditions très difficiles en raison du mauvais temps qui sévissait samedi dans les Abruzzes (centre) porte à onze le nombre total de survivants. Compte tenu du nombre d'hôtes inscrits à l'hôtel et d'autres recoupements, les autorités estiment à 23 le nombre de personnes encore portées disparues, trois jours après ce drame qui a fait pour l'instant cinq morts.

Ces sauvetages, de nuit, ont relancé dans les rangs des dizaines de secouristes mobilisés l'espoir de trouver d'autres survivants. D'autant que la journée de vendredi a permis des "miracles", selon un secouriste, quand les sauveteurs sont parvenus à arracher quatre enfants de l'amas de neige et de décombres là où se trouvait encore il y a trois jours un vaste hôtel quatre étoiles à trois étages, à flanc de montagne dans les Abruzzes.

Effet "igloo"

Selon les médecins et les secouristes, les survivants ont tenu grâce aux vêtements d'hiver et leurs combinaisons de ski qu'ils portaient mais aussi grâce à l'effet "igloo" de la neige qui a enseveli l'hôtel et l'a isolé des températures glaciales auxquelles les sauveteurs sont confrontés. Ces derniers sont d'ailleurs équipés d'émetteurs Artva afin de pouvoir être rapidement retrouvés en cas de nouvelle avalanche, dont le risque est très élevé.

La progression des secours est difficile parce que la structure risque de s'écrouler. Et le brouillard qui a envahi la région samedi empêchait également les vols des hélicoptères.