Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Huit survivants des bombardements d'Hiroshima font escale au Havre

Ce samedi, Le Havre et Gonfreville-l'Orcher ont accueilli pour la journée huit survivants des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki, survenus à la fin de la seconde guerre mondiale, en août 1945.

Huit survivants d'Hiroshima font escale au Havre
Huit survivants d'Hiroshima font escale au Havre © Radio France

Ce samedi, huit hibakusha (victimes de la bombe atomique) ont fait escale au Havre et à Gonfreville-l'Orcher . Ces survivants des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki voyagent depuis un mois à bord du "Peace Boat ".

Un bateau pour la paix

Depuis plus de 20 ans, ce "bateau de la paix" voyage entre Avril et Juillet depuis le Japon à travers le monde, avec à son bord témoins, intervenants et volontaires pour échanger, apprendre et comprendre l'Histoire, à la façon d'une université flottante. 

Cette année, la croisière a pour thème les bombardements atomiques dont a été victime le Japon en Août 1945. 

"I was his age"

Pour raconter la bombe atomique, huit japonais qui ont survécu à cet épisode de l'Histoire - dont le nombre de victimes est encore discuté, certains historiens parlent de 250 000 - témoignent notamment en direction de la jeunesse, avec ce mot d'ordre "I was his age " ("j'avais son âge"). 

A Gonfreville-l'Orcher, des discussions ont eu lieu entre les hibakushu et les jeunes de la commune "pour que ça ne recommence jamais " souligne Horie Soho, qui avait quatre ans quand la bombe a frappé Hiroshima. 

Le témoignage d'Horie Soho, 74 ans, Patricia, 13 ans, l'écoute avec attention "c'est pas comme à l'école, là, on se rend vraiment compte " avoue-t-elle. 

Dans le cadre de cette visite, les jeunes de la ville ont confectionné une fresque (photo) composée de huit morceaux (semblables à des panneaux décoratifs japonais), remis en cadeau à chacun des huit hibakusha. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess