Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Incendies en Australie : des "dégâts considérables" après une journée catastrophique

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Les incendies qui dévastent des régions entières de l'Australie ont fait une 24e victime. Les autorités australiennes évaluaient dimanche les "dégâts considérables" provoqués par les feux de forêt au lendemain d'une nouvelle journée particulièrement violente.

Sur une route, à travers une épaisse fumée de feux à Bemboka, dans l'État de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie, le 5 janvier 2020.
Sur une route, à travers une épaisse fumée de feux à Bemboka, dans l'État de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie, le 5 janvier 2020. © AFP - SAEED KHAN

Des centaines de propriétés ont été détruites et un homme est mort alors qu'il essayait de sauver la maison d'un ami, samedi, au cours d'une des pires journées depuis le début de la crise en septembre, du fait de conditions propices aux incendies. C'est la 24e victime de ces feux de forêt. Les autorités australiennes évaluaient dimanche les "dégâts considérables" au lendemain d'une nouvelle journée particulièrement violente sur le front des incendies.

Malgré quelques précipitations qui ont pu permettre un court répit en certains endroits dimanche, la situation reste critique ailleurs, notamment en Nouvelle-Galles du Sud où 150 feux continuaient de brûler. "Nous sommes en territoire inconnu", a déclaré Gladys Berejiklian, la Première ministre de cet État qui a Sydney pour capitale. "Nous ne pouvons pas dire que nous avons déjà vécu ça. Ce n'est pas le cas", a-t-elle dit.

Elle a aussi prévenu que "plusieurs villages qui n'avaient jamais connu la menace des feux de forêts risquent d'être complètement anéantis". Dans le Sud-Est de l'île-continent, la zone de peuplement la plus dense, l'état d'urgence a été décrété et ordre a été donné vendredi à plus de 100.000 personnes d'évacuer dans trois États.

Une crise d'une gravité sans précédent

Une superficie équivalente à deux fois la Belgique est déjà partie en fumée. Le Premier ministre Scott Morrison a annoncé samedi la plus importante mobilisation militaire jamais réalisée, à savoir l'appel de 3.000 réservistes de l'armée pour prêter main forte aux pompiers volontaires exténués.

Des navires de la marine et des hélicoptères de combat avaient déjà été mobilisés pour la plus grande évacuation lancée depuis la Seconde Guerre mondiale en Australie, à Mallacoota (État de Victoria), où 4.000 personnes s'étaient retrouvées coincées sur le front de mer, en raison d'incendies cernant la ville.

Des promesses de dons

Des personnalités se sont par ailleurs engagées ou ont recueilli des millions de dollars pour soutenir les pompiers et les communautés touchées par les incendies. La chanteuse américaine Pink a tweeté samedi qu'elle faisait un don de 500.000 dollars américains. L'actrice australienne Nicole Kidman a fait cette même promesse de don. "Le soutien, les pensées et les prières de notre famille accompagnent tous ceux qui sont touchés par les incendies partout en Australie", a-t-elle écrit sur Instagram.

Après une journée samedi avec des conditions météorologiques catastrophiques, dimanche a offert un répit avec des températures moins élevées et des précipitations dans certaines zones des États de Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud.

Les incendies sont courants en Australie au printemps et en été. Mais ils ont été particulièrement précoces et virulents cette saison, en raison notamment de conditions encore plus propices aux feux du fait du réchauffement climatique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu