International

INFOGRAPHIES - L'Ukraine "au bord de la guerre civile" selon Poutine

France Bleu mercredi 16 avril 2014 à 8:44 Mis à jour le mercredi 16 avril 2014 à 12:03

Des manifestants pro-russes devant une base militaire ukrainienne, à Kramatorsk
Des manifestants pro-russes devant une base militaire ukrainienne, à Kramatorsk © MaxPPP

Le président russe Vladimir Poutine a mis en garde Angela Merkel, au cours d'une conversation téléphonique, contre le risque d'une "guerre civile" en Ukraine si la situation n'est pas apaisée. Les troupes ukrainiennes sont massées dans l'Est du pays, pour faire face à des soulèvements pro-russes. Une réunion est prévue jeudi à Genève pour chercher un terrain d'entente.

Jamais le mot de "guerre civile" n'avait été prononcé par l'une ou l'autre des parties prenantes dans la crise ukrainienne, c'est désormais chose faite. Dans une discussion téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, le président russe Vladmir Poutine "a souligné que l'escalade brutale du conflit avait mis l'Ukraine au bord de la guerre civile " , selon le Kremlin. La Russie dénonce "un recours inconstitutionnel à la force contre des manifestations pacifiques ". 

La mairie de Donetsk envahie par des hommes armés

Depuis trois jours, les autorités ukrainiennes ont lancé une opération de grande envergure, qu'elles qualifient "d'antiterroriste " : des forces sont massées près de villes de l'est du pays, notemmant Sloviansk : cette ville de 120.000 habitants est contrôlée depuis samedi par des hommes armés, qui ne portent pas d'insignes sur leurs uniformes , mais que Kiev croit savoir venus de Moscou  selon le chef des opérations, Vassyl Kroutov, "ils font partie des troupes spéciales du GRU , le renseignement militaire russe, qui ont une grande expérience des conflits ".

Ce mercredi matin, selon les services spéciaux ukrainiens, les groupes armés pro-russes ont reçu l'ordre de "tirer pour tuer ". Les autorités ukrainiennes ont annoncé que deux de leurs soldats ont été capturés mardi par des individus armés. Une vingtaine d'hommes armés et cagoulés ont également fait irruption mercredi matin dans la mairie de Donetsk , l'une des plus grandes villes du pays. Sans empêcher les employés d'entrer ou de sortir du bâtiment, ils demandent l'organisation d'un référendum sur une "fédéralisaiton" de l'Ukraine. 

La situation en Ukraine - Aucun(e)
La situation en Ukraine
Une réunion de négociations jeudi à Genève

En trois jours, la tension entre l'Ukraine et la Russie a bondi brusquement : mardi matin, Kiev a annoncé l'envoi d'un bataillon de la Garde nationale "au front " . Pour les Etats-Unis, ce n'est même pas assez : la réponse des autorités pro-européennes de Kiev est "mesurée " selon la Maison Blanche. Et l'Union Européenne a décidé d'étoffer ses sanctions contre certaines personnalités impliquées dans la crise.

Mais Moscou a prévenu : tout ordre "criminel " de Kiev fera capoter les négociations prévues jeudi. L'Ukraine, la Russie, les Etats-Unis et l'Union Européenne doivent se réunir à Genève pour tenter de trouver des solutions à la crise. Lors de leur discussion téléphonique, Angela Merkel et Vladimir Poutine ont essentiellement évoqué "la préparation de la rencontre ". "C'est l'occasion pour chacun de s'asseoir sur une table et d'avoir une discussion ", selon le département d'Etat russe. 

Les étranges "séparatistes pro-russes" - Aucun(e)
Les étranges "séparatistes pro-russes"