International

Investiture de Trump : les entreprises alsaciennes qui exportent aux Etats-Unis s'inquiètent

Par Romane Porcon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 19 janvier 2017 à 18:55

Le programme économique de Donald Trump inquiète les entreprises alsaciennes qui exportent aux Etats-Unis
Le programme économique de Donald Trump inquiète les entreprises alsaciennes qui exportent aux Etats-Unis © Maxppp -

Le programme de Donald Trump inquiète les entreprises alsaciennes qui exportent régulièrement aux États-Unis. Le protectionnisme du nouveau président des États-Unis, investu ce vendredi, pourrait conduire à une augmentation des droits de douane et un durcissement des réglementations.

500 entreprises alsaciennes exportent régulièrement vers les États-Unis d'après la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Alsace. A l'heure où le 45e président des Etats-Unies, Donald Trump, va être investi, ces entreprises sont sur le qui vive. Les États-Unis sont ainsi le premier client en terme d'exportation de l'entreprise de limonade Lisbeth – Sources de Soultzmatt. Jacques Serillon, le directeur général, est inquiet: "On se pose des questions sur les taxes potentielles qui vont renchérir le prix de notre produit haut de gamme, qui est déjà cher. Il y a pas mal de marchés qui se développent en Asie, Europe du Nord-Est, si le marché américain recule, on compensera par les autres pays."

Les viticulteurs touchés par le protectionnisme ?

Les viticulteurs pourraient aussi être touchés par la politique de protectionnisme de Donald Trump. A Riquewihr, la famille Hugel exporte chaque année 12 000 à 15 000 caisses de vin. Jean Frédéric Hugel redoute les conséquences du changement de cap à la Maison blanche : "On se rappelle tous de l'épisode post 11 septembre quand les États-Unis ont décidé de partir en guerre en Irak. Les Américains, vexés que la France ne les suivent pas, auraient décidé de renommer leurs frites 'freedom fries' au lieu de 'french fries' . Les vins français ont vu une baisse claire et nette de leurs ventes."

Mais l'arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis fait aussi des heureux, selon Christophe Antoine, conseiller en développement international de la Chambre de Commerce d'Alsace, en charge de l'Amérique du Nord : "J'ai eu un chef d'entreprise au téléphone, qui a une filiale aux États-Unis, il était plutôt content de l'arrivée de Donald Trump. Pour lui, finalement cela va faire bouger les choses là-bas. Une des idées de son programme, c'est de faire baisser l'impôt sur les sociétés, ce qui veut dire plus d'argent pour lui et sa filiale aux États Unis, donc des investissements plus importants pour les États-Unis, donc un marché plus dynamique que celui qui existe en France ou en Europe." Le programme économique du nouveau président des États-Unis est donc attendu impatiemment.