Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Irak : la France va livrer des armes aux combattants kurdes

mercredi 13 août 2014 à 15:28 Par Thibaut Lehut, France Bleu

"Dans les heures qui viennent", des armes fournies par la France vont être distribuées aux Kurdes qui luttent contre les islamistes dans le nord de l'Irak. L'Elysée l'a annoncé mercredi, à la mi-journée.

L'Airbus A400M, transporteur militaire de l'armée française (photo d'illustration)
L'Airbus A400M, transporteur militaire de l'armée française (photo d'illustration) © Maxppp

François Hollande a décidé de fournir des armes aux combattants kurdes irakiens. La présidence de la République, qui l'a annoncé ce mercredi midi, n'a pas précisé la nature des armes envoyées mais a expliqué que l'acheminement se fera "dans les heures qui viennent". L'objectif affiché est de stopper et faire reculer la progression des terroristes de l'Etat islamique dans le nord du pays. Une décision prise "en accord avec Badgad", même si les combattants kurdes qui bénéficieront de cet armement ne sont pas des forces loyalistes du gouvernement de l'Irak.

Les kurdes dans l'Irak : situation mardi 12 août - Aucun(e)
Les kurdes dans l'Irak : situation mardi 12 août

La France va donc plus loin que la Grande-Bretagne, qui avait déjà annoncé mardi qu'elle allait fournir du "matériel militaire d'autres Etats contributeurs" qui souhaitaient rester aonymes. L'Union européenne a échoué, mardi, à définir une position commune sur le bien-fondé à armer les Kurdes de la zone, laissant aux gouvernements qui le souhaitent le soin de le faire de leur propre chef. Les Etats-Unis, quant à eux, bombardent régulièrement des pièces d'artillerie islamiste depuis la semaine dernière, à l'aide d'avions ou de drones.

Urgence humanitaire

Ce soutien armé se double d'opérations humanitaires, car la situation sur place pour les communautés yazidies et chrétiennes est désastreuse. Persécutées par les combattants de l'Etat islamique depuis début juin, ces dernières ont été obligées de fuir. De 20.000 à 30.000 personnes sont notamment bloquées dans une zone montagneuse sans eau, sans nourriture et sans abri, tandis que le reste des exilés arrive en masse au Kurdistan.Des largages humanitaires américain et britannique ont été effectués ces derniers jours dans les montagnes de Sinjar, alors que Paris a envoyé de l'aide et que l'Australie va participer aux largages. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a confirmé dans un communiqué qu'un deuxième vol chargé de 20 tonnes de médicaments, de tentes et de matériel de traitement et de distribution de l'eau pour une cinquantaine de milliers de personnes arriverait mercredi à Erbil.