Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Isabelle Prime, otage libérée, est rentrée en France vendredi soir

vendredi 7 août 2015 à 6:05 - Mis à jour le samedi 8 août 2015 à 3:30 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

Isabelle Prime, la dernière otage française, qui était retenue depuis le 24 février au Yémen, a retrouvé sa famille vendredi soir sur la base militaire de Villacoublay, près de Paris, en présence du président de la République et de Laurent Fabius.

Le retour d'Isabelle Prime
Le retour d'Isabelle Prime

Fatiguée mais souriante, Isabelle Prime, la dernière otage française, qui était retenue depuis le 24 février au Yémen, a retrouvé sa famille vendredi soir sur la base militaire de Villacoublay, près de Paris, en présence du président de la République et de Laurent Fabius.Vêtue d'un pantalon de sport gris, gilet blanc sur t-shirt bleu, portant casquette et lunettes de soleil, la jeune femme de 30 ans s'est d'abord entretenue quelques instants avec François Hollande, avant de prendre dans ses bras sa mère, son père, puis sa tante et sa meilleure amie.

Elle a confié se trouver dans un "état de fatigue très grande", tout en se félicitant que la France soit "toujours là quand il y a d'énormes problèmes comme celui-ci".Au Yémen, "on travaillait sur un programme de protection sociale", a-t-elle expliqué pour justifier sa présence dans le pays, en dépit du danger. On a suivi "les conseils de l'ambassade française (...), on était sur le point de partir, ça s'est joué à deux semaines malheureusement".  

La plus grande discrétion

Peu de détails pour le moment sur cette libération, le quai d'Orsay et la propre famille de la jeune femme ne souhaitent pas s'étendre sur les circonstances exactes . Mais dans la région d'Angers, c'est en tout cas un énorme soulagement pour les proches d'isabelle Prime enlevée le 24 février dernier. Et le Président de la République remercie entre autre le Sultan d'Oman pour son rôle dans cette libération : Isabelle Prime a été retrouvée au Yémen grâce aux autorités du sultanat d'Oman , en coordination avec "certaines parties yéménites".   "Toute l'affaire a été menée dans le plus grand secret", a déclaré Francisco Ayala, président de la société qui employait la jeune femme.  

 

> ECOUTEZ le témoignage du grand-père d'Isabelle Prime : "Je suis fou de joie"

Plus d'otage français

Début juin, une vidéo de la jeune femme a été mise en ligne sur YouTube, où on la voyait habillée de noir et assise à même le sol. Elle demandait aux présidents français et yéménite de tout faire pour la libérer.

Isabelle Prime travaillait au Yémen pour une société américaine spécialisée dans les  programmes de protection sociale. Avec sa libération, il n'y a plus d'otage français dans le monde.