International

Journée de deuil en Turquie après le double attentat d'Istanbul

Par Anne Jocteur Monrozier, France Bleu dimanche 11 décembre 2016 à 12:56 Mis à jour le dimanche 11 décembre 2016 à 15:55

Hommages des Stambouliotes aux victimes du double attentat de samedi soir
Hommages des Stambouliotes aux victimes du double attentat de samedi soir © Maxppp -

La Turquie a décrété une journée de deuil ce dimanche au lendemain d'un double attentat qui a fait 38 morts (pour la plupart des policiers) au cœur d'Istanbul. Des attaques revendiquées par un groupe radical kurde.

Les deux déflagrations, l'une causée par un véhicule piégé, l'autre par un kamikaze, se sont produites samedi soir à Istanbul à moins d'une minute d'intervalle à proximité du stade de Besiktas, dans un quartier touristique et très fréquenté de la rive européenne de la ville, près des bureaux stambouliotes du Premier ministre.

Au moins 30 policiers, sept civils et une personne non identifiée ont été tués et 155 personnes blessées par les déflagrations.

Le double attentat a été revendiqué par les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), un groupe radical proche du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ce dimanche après-midi. Les autorités turques avaient évoqué plus tôt dans la journée "deux attaques liées" et les premiers éléments recueillis pointaient en direction des séparatistes kurdes.

Après ce double attentat, le dernier d'une longue série qui a ensanglanté la Turquie depuis l'été 2015, le Premier ministre Binali Yildirim a ordonné la mise en berne des drapeaux et le président Recep Tayyip Erdogan a reporté une visite prévue au Kazakhstan.

"Que ma nation et mon peuple en soient assurés: nous lutterons jusqu'au bout contre cette malédiction qu'est le terrorisme." Le président turc Recep Tayyip Erdogan

Depuis le début de l'année, plus de 100 personnes ont été tuées à Istanbul dans des attentats liés à la rébellion kurde ou attribués au groupe Etat islamique (EI). D'autres villes turques ont également été frappées.