Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

L'administration fédérale américaine au chômage technique

mardi 1 octobre 2013 à 8:14 France Bleu

Depuis minuit aux Etats-Unis, environ 800.000 personnes n'ont plus de travail jusqu'à nouvel ordre. Ce sont des employés des agences fédérales américaines : faute de budget voté pour l'exercice budgétaire 2014, ces organismes administratifs n'ont plus de crédits pour fonctionner à compter du 1er octobre, c'est-à-dire de ce mardi.

L'administration américaine est au chômage technique
L'administration américaine est au chômage technique © MaxPPP

Ce mardi matin aux Etats-Unis, les monuments nationaux n'ouvriront pas leurs portes. Pas plus que les agences nationales de défense de l'environnement, ou même le département de la Défense. Depuis minuit, des dizaines d'agences fédérales sont au chômage technique, ou ont dû réduire leurs effectifs au minimum vital.

Ainsi, sur plus de deux millions de personnes employées par l'Etat, quelque 800.000 fonctionnaires, "jugés non essentiels ", ont quatre heures ce mardi matin pour se présenter au bureau, ranger leurs affaires, annuler leur réunion et rentrer chez eux. C'est la première fois que les services fédéraux connaissent une telle fermeture depuis 17 ans.

Aucun projet de loi de finances adopté

La raison de ces fermetures : aucune de ces agences ne dispose de crédits budgétaires pour fonctionner à partir du 1er octobre, date qui marque le début de l'exercice budgétaire de 3 ans. Et pour cause, après trois ans de bras de fer entre les républicains (majoritaires à la Chambre des représentants) et les démocrates (majoritaires au Sénat), aucun projet de loi de finances n'a pu être adopté à temps.

Un blocage consécutif à la mise en place d'un système de protection sociale - surnommé "Obamacare" - qui permet aux américains démunis d'Assurance maladie de demander une assurance subventionnée à partir du 1er janvier 2014. Les républicains n'en voulaient pas : ils ont conditionné un vote du budget à la suppression de cette mesure, symbolique du premier mandat de Barack Obama.

La sécurité nationale maintenue

Lundi, Barack Obama a alerté une dernière fois sur les "conséquences économiques très réelles pour des gens dans la vraie vie, et tout de suite ". Le président américain a également promulgué une loi qui permettrait aux militaires d'être payés à temps, quoiqu'il arrive. Un quatrième projet de budget est à l'étude, il pourrait être voté dans la nuit, mais sans espoir de dénouement immédiat.

Tous les services ne sont pas intégralement fermés : certains ont réduit leurs effectifs à leur portion indispensable (parfois 5% seulement de l'effectif) ; la sécurité nationale et les services essentiels sont exemptés de fermeture, de même que les administrations locales de chaque Etat.