Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

L'armée américaine invente la pizza comestible pendant trois ans

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Un laboratoire américain spécialisé dans la recherche militaire a inventé la pizza qui ne se périme pas ou presque, a annoncé Associated Press vendredi dernier. Le résultat de plusieurs manipulations chimiques.

L'emballage de la pizza a notamment été enrichi en métal
L'emballage de la pizza a notamment été enrichi en métal © (Capture SIPA Média / AP / Steven Senne)

Le laboratoire de recherche militaire de Natick (Massachusetts) a mis au point une pizza présentée comme révolutionnaire. D'apparence, rien d'exceptionnel : de la pâte, de la sauce tomate, du fromage et des garnitures diverses.

Une pizza anti-humidité

Mais leur invention est destinée aux soldats américains, qui réclament en priorité de consommer de la pizza, depuis que les repas prêt-à-manger ont fait leur apparition sur les théâtres d'opération où cuisiner est impossible. Les scientifiques ont donc axé leur travail sur la délicate question de la conservation, et ont transformé ces petites parts carrées en une véritable arme secrète. La pizza sortie de leur laboratoire reste en effet bonne à manger pendant trois ans ! Et ce sans besoin de la conserver au congélateur, ni même au réfrigérateur.La recette miracle consiste à ajouter du sucre, du sel et du sirop pour réduire l'humidité qui pourrait gâter la pâte. L'acidité de la garniture a également été retravaillé. Résultat : pas de bactéries à l'horizon, et donc pas de moisissures. L'emballage a également été travaillé, et contient du métal qui absorbe les résidus d'air, réduisant là aussi les risques de détérioration.

"Plus ou moins le goût d'une pizza classique"

Que les gastronomes passent leur chemin, les chercheurs ne garantissent pas la pizza du siècle. Ça n'est d'ailleurs pas le but, comme l'explique la directrice du laboratoire Jill Bates. "Ça a plus ou moins le goût d'une pizza classique que vous pourriez faire à la maison avec un four ou un toaster", explique-t-elle. "La seule chose qui manque, c'est la température à laquelle vous dégustez, ce n'est pas chaud, c'est à température ambiante".