International

L'élection présidentielle américaine, mode d'emploi

Par Marina Cabiten, France Bleu mardi 8 novembre 2016 à 10:58 Mis à jour le mardi 8 novembre 2016 à 15:14

Les bureaux de vote ont ouvert à la mi-journée mardi 8 novembre.
Les bureaux de vote ont ouvert à la mi-journée mardi 8 novembre. © AFP - Gregg Newton

L'élection présidentielle américaine se déroule ce mardi, dans la soirée et la nuit de mardi à mercredi heure française. Les citoyens des États-Unis vont départager Hillary Clinton et Donald Trump, selon un mode de suffrage différent de celui appliqué en France.

Les Américains sont appelés aux urnes ce mardi 8 novembre, pour élire leur prochain Président. Qui d'Hillary Clinton ou de Donald Trump succédera à Barack Obama ? Il s'agit d'un suffrage universel indirect, et plusieurs élections se déroulent au même moment.

Le mode de scrutin

C'est donc un suffrage universel indirect à un tour, dans les 50 États et le District de Columbia (la ville de Washington, qui ne fait partie d'aucun État). On peut schématiser le processus en trois étapes. Ce mardi, les citoyens vont mettre dans l'urne un bulletin pour Hillary Clinton ou Donald Trump.

A l’issue de ce vote, des grands électeurs sont désignés pour former un collège électoral : démocrates ou républicains, ils sont le reflet du choix des électeurs dans chaque État. Dernière étape le 19 décembre : ces grands électeurs éliront officiellement le président et le vice-président.

Les grands électeurs

Ils sont 538 au total, et leur nombre varie selon les États en fonction de leur population. Chaque État a autant de grands électeurs que d'élus à la Chambre des représentants (nombre qui dépend de leur population) et au Sénat (deux, nombre fixe dans tous les États). La Californie en a par exemple 55, le Texas 38, l'Etat de New York 29, la Floride 29, et à l'autre bout, le Vermont, l'Alaska, le Wyoming et le Delaware n'en ont que trois. Un candidat doit obtenir la majorité absolue des 538 grands électeurs, soit 270.

Dans tous les États sauf deux, le candidat qui remporte la majorité des voix rafle tous les grands électeurs de l'État, qu'il gagne à 50,1% ou à 85%. C'est ce qu'on appelle le système du "winner takes all". Dans le Nebraska et le Maine uniquement, ces grands électeurs sont attribués à la proportionnelle.

Les États-clés

Certains États sont historiquement démocrates, d'autres résolument républicains. Vu le mode de scrutin, les candidats se concentrent donc sur une douzaine d'États qui peuvent basculer d'un côté ou de l'autre, et avoir un impact sur le résultat de l'élection. Les plus importants sont ceux qui ont le plus de grands électeurs, comme la Floride (29), la Pennsylvanie (20) ou l'Ohio (18). Selon les élections, ces "swing states" peuvent changer.

Sauf score serré (ou bien si un État décide qu'il doit recompter les votes), le nom du futur Président devrait être connu entre 4h et 6h du matin mercredi.

  - Visactu
© Visactu -