International DOSSIER : Le référendum en Catalogne

Face à la crise en Catalogne, les Espagnols défilent pour "le dialogue" et "l'unité"

Par Anne Jocteur Monrozier, France Bleu Roussillon et France Bleu samedi 7 octobre 2017 à 13:31

Manifestation pour le dialogue entre Espagnols et Catalans, à Madrid
Manifestation pour le dialogue entre Espagnols et Catalans, à Madrid © AFP - Gabriel Bouys

À quelques jours d'une hypothétique déclaration d'indépendance de la Catalogne et une semaine après l'organisation du référendum catalan d'autodétermination, des manifestations pour le "dialogue" ou "l'unité" sont organisées partout en Espagne ce week-end.

Ce samedi à la mi-journée, les partisans du dialogue entre Madrid et Barcelone étaient appelés à se rassembler devant les mairies à travers toute l'Espagne. Cette initiative anonyme a été lancée sur internet et s'est répandue sur les réseaux sociaux. Son nom, "Parlem? Hablemos?" ("On se parle ?", en catalan et en espagnol).

Au même moment, les partisans de l'unité espagnole étaient invités à participer à une marche "patriotique" dans le centre de Madrid. Ils doivent de nouveau se retrouver ce dimanche midi à Barcelone. L'écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, prix Nobel de littérature, qui a qualifié l'indépendantisme catalan de "maladie" qui pourrait transformer la région en "une nouvelle Bosnie", y participera.

Les tensions entre Madrid et les séparatistes au pouvoir en Catalogne depuis début 2016 ont plongé l'Espagne dans sa plus grave crise politique depuis son retour à la démocratie en 1977.

Cette crise, qui inquiète aussi l'Europe, touche aussi la Catalogne, où, selon des sondages, la moitié de la population n'est pas indépendantiste.

Timides gestes d'apaisement et divergences

De premiers gestes susceptibles de faciliter un dialogue entre Barcelone et Madrid sont apparus vendredi, trois jours avant la date initialement envisagée par la Catalogne pour une déclaration d'indépendance.

Alors que le chef du gouvernement Mariano Rajoy réunissait son conseil des ministres, le président catalan Carles Puigdemont a annoncé qu'il repoussait son intervention devant le Parlement catalan, prévue lundi. Les séparatistes envisageaient d'y prononcer une déclaration d'indépendance unilatérale. La nouvelle séance est prévue mardi à 18h.

Des divergences apparaissent également entre les dirigeants du camp indépendantiste. Un premier appel à une pause sur le chemin vers l'indépendance est parti de l'entourage même du président catalan, Carles Puigdemont.

L'un de ses proches, le ministre chargé des Entreprises au sein du gouvernement catalan, Santi Vila, a demandé vendredi un "cessez-le-feu". Il a aussi appelé dans le quotidien catalan Ara à "réfléchir à l'utilité et aux conséquences" d'une déclaration d'indépendance d'une "République de Catalogne" dans l'immédiat.