Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Carlos Ghosn a quitté sa résidence surveillée au Japon pour Beyrouth

-
Par , France Bleu

Carlos Ghosn, l'ancien PDG de Renault-Nissan est arrivé lundi 30 décembre au Liban alors qu'il était assigné à résidence au Japon où son procès devait s'ouvrir au printemps. Il déclare ce mardi qu'il ne restera pas "otage du système judiciaire japonais faussé".

Assigné à résidence à Tokyo, Carlos Ghosn a quitté le Japon pour Beyrouth.
Assigné à résidence à Tokyo, Carlos Ghosn a quitté le Japon pour Beyrouth. © AFP - Ludovic MARIN

Bâtisseur de la plus vaste alliance automobile au monde, brusquement arrêté il y a un an au Japon pour malversations financières présumées, Carlos Ghosn a à nouveau créé la surprise ce lundi 30 décembre en parvenant à quitter l'archipel nippon où il était assigné à résidence dans l'attente de son procès. Carlos Goshn déclare dans un communiqué qu'il ne restera pas "otage du système judiciaire japonais faussé". Il s'exprimera la semaine prochaine dans les médias.

Les conditions de son départ ne sont pas claires

Selon le journal libanais Al-Joumhouria, qui a dévoilé l'information, le patron déchu de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est arrivé à Beyrouth dans un avion en provenance de Turquie. Carlos Ghosn était pourtant sous le coup d'une assignation à résidence au Japon où il devait être jugé à partir d'avril 2020. Mais "la manière dont il a quitté le Japon n'est pas claire" indique un responsable libanais.

L'ex-PDG de Renault Nissan en fuite ?

Selon le Financial Times, Carlos Ghosn ne se trouvait plus sous le régime de résidence surveillée auquel il était jusque-là assujetti, sans déterminer si Ghosn a pu trouver un accord lui permettant de quitter le territoire japonais ou s'il a réussi à s'échapper. Le Wall Street Journal cite de son côté une source qui affirme que l'architecte de l'alliance Renault-Nissan a pris la fuite. Carlos Ghosn a prévu de tenir une conférence de presse depuis le Liban dans les prochains jours, a indiqué le Wall Street Journal.

Carlos Ghosn se dit otage d'un système judiciaire faussé

Carlos Ghosn est sous le coup d'une assignation à résidence depuis sa deuxième sortie de prison le 25 avril. Il avait été libéré sous caution après 130 jours de détention. Il n'avait pas le droit de contacter sa femme, il est désormais à ses cotés. L'ex-patron de Renault-Nissan était tombé de son piédestal lors de son arrestation surprise le 19 novembre 2018. 

Depuis, il est sous le coup de quatre inculpations au Japon notamment pour dissimulation de revenus et abus de confiance. Dénonçant un complot des dirigeants de Nissan, Carlos Ghosn a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. 

Dans un communiqué publié mardi, Carlos Ghosn confirme qu'il est bien au Liban. Il dit "ne pas avoir fui la justice, mais avoir échappé à l'injustice et à la persécution politique" avant d'ajouter qu'il ne restera pas "otage du système judiciaire japonais faussé".

"Le système judiciaire japonais rejette les droits humains basiques dans une violation flagrante des obligations légales du Japon" ajoute-t-il avant de se réjouir de pouvoir à nouveau communiquer librement avec les médias. Il a prévu de le faire la semaine prochaine.

Son avocat japonais se dit "abasourdi"

De quelle complicité Carlos Ghosn a-t-il bénéficié pour fuir le Japon ? La question reste en suspens quand son principal avocat japonais affirme être toujours en possession des passeports de l'homme d'affaire. Il affirme qu'il n'a eu aucun contact avec lui depuis son départ. "C'est une surprise totale, je suis abasourdi", a déclaré aux médias Junichiro Hironaka qui dit avoir appris par la télévision que Carlos Ghosn avait fui le Japon. 

Carlos Ghosn est à Beyrouth depuis dimanche soir - Visactu
Carlos Ghosn est à Beyrouth depuis dimanche soir © Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu