Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'immense tristesse de la communauté libanaise de Touraine après la double explosion à Beyrouth

-
Par , France Bleu Touraine

Inquiets pour leurs proches, choqués par ces images de désolation, les 200 à 300 Libanais de Tours sont en deuil. Plus d'une centaine de morts, des milliers de blessés et 300 000 sans-abris dans la capitale libanaise. Le Secours Populaire d'Indre-et-Loire lance un appel aux dons.

En solidarité avec les habitants de Beyrouth, la ville de Tours a hissé le drapeau libanais sur l'Hôtel de ville
En solidarité avec les habitants de Beyrouth, la ville de Tours a hissé le drapeau libanais sur l'Hôtel de ville - © Mairie de Tours

24h après la catastrophe, les 200 à 300 libanais de Tours sont encore sous le choc. Le choc des images de cette énorme double explosion mardi sur le port de Beyrouth. Toute une partie de la capitale du Liban dévastée et un bilan humain très lourd. Plus d'une centaine de morts, plusieurs milliers de blessés. Et pas moins de 300 000 sans-abris. 

C'est une très grande souffrance. On revient 20 ans en arrière. C'est très dur de revoir le pays en ruine", Imane, franco-libanaise installée à Tours depuis une trentaine d'années

Sitôt après l'explosion, tous décrochent leur téléphone, se ruent sur Facebook ou Whatsapp pour avoir des nouvelles de leurs proches. "Nous, on est là, notre famille sur place va bien, malheureusement ce n'est pas le cas de tout le monde", reconnaît Imane qui revit avec effroi le cauchemar des années de guerre. 

Je suis touché au plus profond de mon cœur", Rafic Jaber

L'émotion est immense également chez Rafic Jaber. Les trois restaurants libanais qu'il possède rue Colbert à Tours sont restés fermés ce mercredi. "Je suis en deuil, et je n'ouvrirai pas mes restaurants en signe de soutien à ma famille, aux victimes et au Liban tout entier."

Sur place, leurs proches évoquent le chaos. Des dégâts à plusieurs kilomètres à la ronde. Alors, à Tours, tous attendent les consignes de l'Ambassade du Liban à Paris pour pouvoir apporter une aide à la population sinistrée. _"_L'urgence ce sont les soins médicaux, des vêtements mais aussi de la nourriture", précise Imane. 

Des médecins libanais qui vivent à Tours devraient également partir à Beyrouth dans les prochains jours pour apporter leur aide dans des hôpitaux aujourd'hui saturés par l'afflux de blessés. 

Le Secours populaire lance un appel aux dons

Depuis le drame, la France ne cesse d'afficher sa solidarité et a déjà envoyé plusieurs équipes de secouristes. De son côté, le Secours Populaire a débloqué un premier fonds de 100 000 euros et lance un appel aux dons. 

Un appel relayé par l'antenne tourangelle boulevard Tonnellé où vous pouvez envoyer vos dons. " Ce drame s'ajoute à la crise du Covid, à une situation économique catastrophique sans précédent depuis la dernière guerre civile : 40% de la population libanaise vit au dessous du seuil de pauvreté." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess