Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

L'Union européenne et le Canada signent l'accord de libre-échange CETA

dimanche 30 octobre 2016 à 15:11 Par Isabelle Gaudin, France Bleu

L'Union européenne et le Canada ont enfin signé ce dimanche à Bruxelles leur accord de libre-échange (CETA). La signature avait été retardée par des désaccords internes en Belgique. Le CETA vise à supprimer la quasi totalité des droits de douane avec le Canada.

La signature du CETA avait été retardée par d'importants désaccords internes en Belgique
La signature du CETA avait été retardée par d'importants désaccords internes en Belgique © Maxppp - Stéphanie Lecocq

C'est acté. Le traité de libre-échange (CETA) entre l'Union européenne et le Canada a été signé dimanche à Bruxelles. Ces derniers jours, de vifs débats en Belgique ont retardé sa signature. Finalement, après avoir refusé d'approuver le CETA, le parlement de Wallonie s'est aligné.

Vers la fin des droits de douane avec le Canada

Le CETA vise à supprimer les droits de douane entre pays amis. En termes clairs, 99% des droits de douane entre l'Union européenne et le Canada vont disparaître. Grâce à cet accord de libre-échange, les entreprises européennes pourront accéder aux marchés publics canadiens. En revanche, parmi les exceptions au traité, on compte certains produits agricoles, comme la viande bovine ou porcine, pour lesquelles des quotas subsisteront. Le bœuf aux hormones ne sera pas autorisé et les produits canadiens devront respecter la réglementation européenne. L

L'accord offre aussi une protection supplémentaires pour 143 appellations géographiques spécifiques (AOC) comme le Saint-Nectaire, le Roquefort ou les Pruneaux d'Agen. Rien par contre sur la Fourme de Montbrison ou le fromage Ossau-Iraty et les producteurs sont inquiets

Un obstacle de taille

Le traité doit maintenant être ratifié par les parlements européen et canadien. Cela lui permettra d'entrer en application partielle et provisoire. Et surtout, le principal obstacle à venir pour l'Union Européenne : réussir à faire ratifier le CETA par les différents Parlements nationaux et régionaux de ses Etats membres pour qu'il devienne définitif.

Qu'est-ce-que le CETA ? - Visactu
Qu'est-ce-que le CETA ? © Visactu -