Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Toutes les émissions DOSSIER : Le centenaire de la bataille de Vimy

Les batailles de Vimy et d'Arras racontées par l'historien Yves Le Maner

samedi 25 mars 2017 à 7:00 Par Eric Turpin, France Bleu Nord

A l'occasion du centenaire des batailles d'Arras et de Vimy, France Bleu Nord rouvre cette grande page de notre Histoire. Yves Le Maner, historien nous raconte cet épisode de la Grande Guerre, qui marque la naissance de la nation canadienne.

Yves Le Maner, historien
Yves Le Maner, historien © Maxppp - Eric Turpin / Radio France

Le 9 avril 1917, au petit matin, 20.000 soldats canadiens s'élancent à l'assaut de la crête de Vimy, solide position défensive allemande depuis le début de la Première Guerre mondiale. Trois jours plus tard, le 12 avril au soir, les Canadiens contrôlent la totalité de la crête, au prix de 3.600 morts et quelque 7.000 blessés sur les 30.000 hommes ayant participé directement à l'attaque.

En signe de reconnaissance, la France a offert au Canada un terrain de 100 hectare; situé entre Arras et Lens, sur lequel un mémorial a été érigé. Il rappelle le sacrifice des 66.000 Canadiens morts pendant la Grande Guerre.

A LIRE AUSSI ► VIDÉOS - Grande Guerre : il y a 100 ans, la bataille de Vimy

A l'approche des cérémonies du centenaire, France Bleu Nord rouvre le grand livre de notre Histoire avec l'historien Yves Le Maner au micro d'Agnès Delbarre.

La bataille de Vimy

La bataille de Vimy fait partie d'un plan complexe qui a été mis au point à la fin de l'année 1916 par le général Robert Nivelle qui commande l'armée française.

L'offensive canadienne est lancée le 9 avril 1917 à 5h30 du matin par un temps glacial.

Comment les Canadiens ont-ils vécu cette bataille de Vimy ?

Dès 1916, les Allemands ont commencé à avoir des doutes sur l'issue de la guerre.

À la fin de la Grande Guerre, la France a offert au Canada un terrain de près de 100 hectares sur lequel un mémorial a été érigé.

Les Canadiens ont décidé de conserver le sol tel qu'il était. On voit encore des cratères. On peut aussi visiter des tranchées, une partie de l'un des tunnels utilisés pendant l'assaut d'avril 1917.