Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Bretagne serait dans le viseur des espions chinois

Selon le magazine Complément d'enquête diffusé sur France 2 jeudi soir, la Bretagne serait une cible de choix pour les espions chinois, concernant autant les nouvelles technologies militaires que les telecoms et la recherche océanographique.

Les technologies de l'Île Longue feraient l'objet des convoitises chinoises
Les technologies de l'Île Longue feraient l'objet des convoitises chinoises © Maxppp - Claude Prigent

Selon l'émission Complément d'enquête, diffusée sur France 2 jeudi soir, la Chine tenterait d'espionner les nouvelles technologies bretonnes, dans le domaine militaire notamment avec les sous-marins lanceurs d'engins de l'Île Longue, les telecoms et l'océanographie. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'émission révèle une note de la sécurité intérieure, datant de 2018, affirmant que l'Ifremer à Plouzané, près de Brest fait l'objet d'approches chinoises récurrentes. "L'Ifremer fait l'objet d'approches chinoises récurrentes sur fond de velléités expansionnistes en mer de Chine", peut-on lire sur cette note de la DGSI, retrouvée par les journalistes qui ont enquêté, alors que "la recherche française est exposée à des captations de savoir-faire et de technologies potentiellement préjudiciables aux intérêts économiques nationaux."

L'émission est à voir en replay.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess