International

Le berbère langue officielle en Algérie : la communauté havraise réagit

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) lundi 18 janvier 2016 à 19:22

En Kabylie, les berbères ont fêté le nouvel an 2966, le 8 janvier dernier
En Kabylie, les berbères ont fêté le nouvel an 2966, le 8 janvier dernier © Maxppp - Nadjib-MOULOUDJ

Début janvier, la présidence algérienne a dit vouloir inscrire dans la Constitution la langue berbère comme langue officielle au même titre que l'arabe. Un combat de plusieurs décennies pour le peuple berbère. Au Havre, la communauté, forte de plusieurs centaines de membres réagit à cette annnonce.

Connaissez-vous la langue berbère ? le tamazight

Cette langue ancestrale est parlée par le peuple berbère installé dans différents pays du maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte etc...). Près de 45 millions de personnes la parle à travers le monde. C'est le cas au Havre en Seine-Maritime, les centaines de membres de la communauté berbère ont donc regardé avec beaucoup d'attention l'annonce de la présidence algérienne, d'inscrire leur langue dans la Constitution au même titre que l'arabe, c'était début janvier.

A quand les actes ?

Je prend la nouvelle avec beaucoup de réserves, on doit attendre de voir si il y a du concret", dit Mohamed Bizriche, président de l'association culturelle berbère du Havre.

Ecoutez Mohamed Bizriche, président de l'association culturelle du Havre

Cet homme a connu le printemps berbère en Algérie, la crise berbériste de 1949, alors il reste méfiant. Surtout quand les députés de Kabylie ne se font pas entendre dans leur langue à l'Assemblée algérienne ou que le Premier Ministre algérien se fait reprendre parce qu'il répond à une journaliste qui s'est adressé à lui en berbère. Le combat de la reconnaissance de la langue est aussi un combat intergénérationnelle, Lyes Simohammed a la trentaine et lui aussi regarde ce qui se passe en Algérie avec scepticisme.

Pour moi c'est juste un effet d'annonce, de la poudre aux yeux pour calmer des tensions" explique Lyes Simohammed, membre de l'association culturelle berbère du Havre.

Une langue ciment d'une culture

Quand il a eu 6 ans, Mohamed Bizriche le président de l'association culturelle berbère du Havre est entré à l'école. Il vivait alors en Kabylie avec sa famille et n'avait parlé que berbère à la maison.

Le jour où je suis rentré à l'école en Algérie, on me parlait en arabe, je ne comprenais rien ! raconte le président de l'association culturelle berbère du Havre.

En Algérie, pays berbérophone à 30 %, la présidence a dit vouloir créer une **Académie algérienne de la langue berbère.

Au Maroc, la langue berbère est "langue officielle de l'Etat**" inscrit dans la Constitution marocaine depuis 2011.

Ecoutez le reportage d'Amélie Bonté

Partager sur :