International

Brexit, histoire d'un gros coup dur pour les retraités britanniques du Limousin

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin mercredi 19 octobre 2016 à 19:16

Le Brexit a déjà de lourdes conséquences pour les retraités britanniques vivant en Limousin
Le Brexit a déjà de lourdes conséquences pour les retraités britanniques vivant en Limousin © Maxppp - Christoph Meyer

Près de cinq mois après le Brexit, les négociations entre la Grande Bretagne et l'Union européenne n'ont toujours pas commencé. En attendant, les retraités britanniques qui vivent en France sentent déjà le changement. La faute à la chute du cours de la livre sterling par rapport à l'euro.

Près de cinq mois après le Brexit, les négociations entre la Grande Bretagne et l'Union européenne n'ont toujours pas commencé. Cela devrait être le cas en mars prochain. En attendant, les retraités britanniques qui vivent en France sentent déjà le changement. La faute à la chute du cours de la livre sterling par rapport à l'euro. Ceux qui ont passé toute leur vie professionnelle outre manche avant de venir sur le continent voient le revenu de leur retraite chuter. Surtout depuis une dizaine de jours.

Un revenu en baisse de 20% !

Pas de quoi faire rire Richard Ware, un retraité anglais habitant la commune de Videix en Haute-Vienne :"Nous voyons nos revenus baisser d'une vingtaine de pour-cents ! C'est quand même sérieux. Il y a toujours des hausses et des baisses du cours de la livre sterling mais je ne pense pas qu'il puisse remonter au niveau qui était le sien auparavant. D'autant que des économistes en Angleterre ne le souhaitent pas. A un moment, c'était à 1 euro 30. La dernière fois que l'on a changé de l'argent, c'était déjà descendu à 1 euro 09. C'est affreux !"

Une adaptation obligatoire au quotidien

Affreux et surtout pas neutre dans la vie de tous les jours. D'ailleurs, Richard Ware va bien devoir s'adapter :"A court terme, cela va être difficile. Cela ne va pas s'améliorer. Il va falloir rationner un peu ce que l'on fait. Dans le quotidien, je suppose que cela va vouloir dire, que je ne pourrais pas avoir autant de vin. On mangera du steak un peu moins souvent" précise t-il dans un sourire.

Comme des envies de nationalité française

Même si cela ne changera rien à son problème de retraite, Richard Ware songe, désormais à demander la double nationalité :"Je suis honteux que l'on ai voté pour le Brexit. Je ne veux pas que l'on m'associe à tous les xénophobes et menteurs qui ont fait campagne pour cela en Grande Bretagne. J'ai carrément envie de prendre la nationalité française et de m'en foutre de l'Angleterre. C'est à moitié une blague, mais à moitié seulement..." Il n'y a pas que les retraites des expatriés. L'humour britannique en a aussi pris un coup.

Partager sur :